Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
"...qu'une histoire de fric"
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> L'Antre du Troll Mélomane [Discussions]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
dupinguez
Chevalier de Saint-Maslow


Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 11449
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 14:30    Sujet du message: "...qu'une histoire de fric" Répondre en citant

Je ne me rappelle plus si on a déjà débattu de ça un jour. C'est le topic sur Queensryche qui m'a fait percuter, notamment cet enchainement de posts.

Citation:
Ouais enfin, ils sont gland aussi les Wilton et cie...ils ont laissé faire, tant que l'argent rentrait ça ne devait pas trop leur poser problème. Le groupe fait des tournées de plus en plus minables alors comme par hasard l'heure de la rébellion a sonné! c'est une histoire de fric avant tout. On peut pas dire que les autres membres soient vraiment plus intègre musicalement.


J'ai l'impression que lorsque l'on parle de musiciens, le fric devient un truc sale, un truc dont on ne doit pas parler, et par-dessus tout, qui ne doit absolument pas rentrer en compte dans la vie du musicien, que ce soit dans les compositions ou les décisions qu'il prend.

Et pour côtoyer, de plus en plus de musiciens qui en ont fait leur métier, qui gagne leur vie avec, je constate, et j'ai envie de dire que bien entendu, tout ça est largement une histoire de pognon. Pas que, mais ça prend une part assez énorme de l'équation, pour des raisons d'une simplicité enfantine que je ne vous ferais pas l'affront d'évoquer. Alors évidemment, le musicien pro, pour vivre, doit quand même faire des trucs qui lui plaisent un minimum, mais malheureusement, ce n'est la plupart du temps pas ça qui rapporte le beurre.

Si l'on se met dans la peau de l'employé moyen, est-ce que celui-ci devrait quitter son taff (sans aucune certitude de retrouver autre chose après) à chaque fois que son boss prend une décision qui ne lui plait pas trop, au nom d'un équivalent de "l'intégrité"? Je ne crois pas que cela se passe comme ça. Et est-ce que l'on crache sur ces employés pour autant? Pas que je sache.

Alors évidemment, musicien, c'est un job un peu à part... Est-ce que cela justifie de devoir remettre en cause les principes évoqués plus haut, selon vous? Est-ce que oui, le musicien doit faire du pognon la dernière roue de son carrosse?
_________________
www.youtube.com/user/ShinrayOfficial
https://www.facebook.com/Shinray
https://soundcloud.com/shinrayofficial
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Faris



Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 2332

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 15:07    Sujet du message: Répondre en citant

Faudrait demander à TupacPromo son point de vue Wink

Ta comparaison avec l'employé de bureau est très juste car ce que tu "devrais" appliquer au nom de l'intégrité est valable pour tout type de job, qu'il soit artistique ou plus mécanique et industriel.

Maintenant est-on capable de rester intègre sans faire aucun compromis dans sa vie personnelle et pro ? 99,9% de la population, moi inclus, en est totalement incapable.
J'ai bossé un ptit peu dans le milieu créatif. La relation avec le client est différente de l'artiste qui crée, on va dire, pour personne d'autre que lui à la base, mais il arrivera toujours un moment où tu vas courber l'échine, dire amen au choix le plus pourri qu'aura pris le client et vogue la galère.

Bref c'est triste de se dire que certains albums sont faits pour payer les impôts mais le plus triste c'est quand ça se voit.
_________________
Give me grace and chemicals, I wanna run into...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 15:20    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai rien contre le fait de vouloir vivre de sa musique, mais le faire à tout prix? J'aurais tendance à dire que oui, quand ton boulot commence à te peser au point où tu as envie de te barrer, il vaut peut-être mieux se barrer même si sur le coup ça semble effrayant. C'est une question de respect de soi. Mais on va dire que je suis naïf.

Je trouve quand même que tu mélanges deux choses : qu'un musicien veuille vivre de sa musique, soit. Sauf que l'exemple que tu cites (et les innombrables exemples qui pullulent dans le metal ou le rock), c'est aussi une question de coups de putes, de manque de respect et d'intégrité, d'ambiance pourrie jusqu'à la moelle, de retournements de veste, d'égos surdimensionnés, etc.

Bref, comme dit Faris, c'est surtout dommage quand ça prend le pas sur la musique et l'envie de produire de la qualité.
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pietro
Divid Coverdead


Inscrit le: 12 Aoû 2007
Messages: 8139
Localisation: Nissa la Bella

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 15:24    Sujet du message: Répondre en citant

Bonne idée de sujet, et bonne comparaison: pourquoi on reproche quelque chose à un musicien qu'on n'aurait pas idée de reprocher à n'importe qui d'autre ? Tout simplement parce que dans l'esprit de la plupart des gens le musicien est censé faire ça pour l'amour de l'art uniquement, on ne pense jamais que c'est aussi son job. Bon quand ça devient uniquement son job, ça commence à se voir (ou plutôt à s'entendre).

Ce qui m'enerve c'est que dans 99.9% des cas (en tout dans le metal et en France) dans le meilleur des cas les mecs arrivent tout juste à survivre. Alors reprocher à un groupe de metal de faire ça pour l'argent... Rolling Eyes

Quand on parle de gros groupes qui se compromettent, c'est autre chose en effet.
_________________
UNCHAINED - Infernal Death Machine (le clip !)
UNCHAINED - No Scapegoat to Blame

Boutique UNCHAINED: http://unchainedmetal.bigcartel.com/

SCORNFORGER - Thrash Till You Puke!!!
DIVIDEAD (mon ancien groupe) - Sweet revenge (live)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
barbapopo
Fantomaths


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 5528

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 15:38    Sujet du message: Répondre en citant

Au final, et de façon paradoxale, un zicos ne serait-il entièrement libre que s'il gagne sa vie par ailleurs ?

Je le pense un peu... Du moins, libre artistiquement ; car il n'est alors plus libre de son temps.


En fait, pour moi, il y a deux positions... avec un précipice immense entre les deux :

- le "petit groupe" : dont les membres bossent, s'assument financièrement, et qui peut donc se modeler et composer indépendamment de toute histoire de brouzoufs.
Une sorte d'état idéal, même s'il est synonyme de non-reconnaissance et de galères.

- le "gros groupe" : dont les revenus permettent à ses membres d'"en vivre libre".
Soit 0,001 % des groupes sur cette Terre.


C'est entre les deux, au moment de sauter ce précipice, que ça devient compliqué.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DarkSchneider



Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2431
Localisation: Saint-Michel-sur-orge (91)

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 15:40    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, on parlait du cas QUEENSRYCHE justement.

Je suis pas trop d'accord avec la comparaison avec l'employé de bureau que je trouve un peu foireuse. Etre musicien c'est quand même pas un métier comme un autre. C'est différent. J'ai un collègue de bureau qui a un groupe semi-pro (et pas n'importe quoi hein, il a même fait une mini tournée au japon), bah son groupe et son boulot c'est deux choses totalement différentes.

Et puis même pour ceux qui ont un boulot normal, là je rejoins Fly, en tout point. J'ai mon beau frère qui s'est pris la tête avec son boss : bah il s'est barré! en négociant une belle prime de licenciement. Moi notre administration nous a imposé une mesure de merde il y a deux mois (du fichage informatique), bah je ne l'applique pas (bien que je finirai par céder lorsqu'on me fera des retenues sur salaire...sauf si l'administration cède, les syndicats ça sert aussi à ça!).

Je crois que personne ici ne critiqueraient le fait qu'un musicien veuille vivre de sa musique, encore heureux d'ailleurs...
_________________
http://metal.nightfall.fr/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Maetatron



Inscrit le: 11 Aoû 2007
Messages: 1139
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 15:42    Sujet du message: Répondre en citant

Un clip qui résume toute ma pensée : KoRn
Je n'ai absolument rien contre les artistes qui veulent gagner leur vie par la musique (d'ailleurs lors d'un concer d'AqME, Thomas avait bien précisé qu'il était bien dommage de télécharger parce que le metal français se porte assez mal).

Non, vraiment, ce que je déplore, c'est la politiques des majors qui forcent leurs artistes à pondre des titres pourris de 3"30 juste pour rapporter du fric, qu'ils passent à la radio. Etc. Je suis sur que pour eux c'est une contrainte qui les empêche de s'exprimer comme ils le voudraient.
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dupinguez
Chevalier de Saint-Maslow


Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 11449
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Fly a écrit:

Je trouve quand même que tu mélanges deux choses : qu'un musicien veuille vivre de sa musique, soit. Sauf que l'exemple que tu cites (et les innombrables exemples qui pullulent dans le metal ou le rock), c'est aussi une question de coups de putes, de manque de respect et d'intégrité, d'ambiance pourrie jusqu'à la moelle, de retournements de veste, d'égos surdimensionnés, etc.


Bon je pense qu'en l’occurrence, dans la musique, toutes ces petites choses sont très amplifiées par le relais qui en est fait dans la presse ou les forums, où on en rajoute beaucoup côté dramatique, et où l'on fait parfois beaucoup de suppositions qui ne sont basées sur aucun fait concret.

Mais là où je veux en venir, c'est que dans la musique, j'ai l'impression que l'équation "je fais le taff qui me plait le plus tout en gagnant assez de pognon pour vivre" est quasiment insolvable (surtout dans le metal, comme le soulignait Pietro). Et ce n'est pas vrai que dans la musique, d'ailleurs. Je suis peut-être pessimiste, mais je n'ai pas l'impression qu'une majorité de la population fait le boulot de ses rêves. Dès le départ, il faut faire des compromis. Et pourtant, on a l'air de vouloir demander au musicien d'être absolument intransigeant avec le côté plaisant de son travail, sans regarder la chose financière le moins du monde. Et ça, pour moi, ça n'existe pas dans le monde du travail en général, ou très peu.

Mais encore une fois, j'ai peut-être une vision trop pessimiste de la chose.


DarkSchneider a écrit:

Je suis pas trop d'accord avec la comparaison avec l'employé de bureau que je trouve un peu foireuse. Etre musicien c'est quand même pas un métier comme un autre. C'est différent. J'ai un collègue de bureau qui a un groupe semi-pro (et pas n'importe quoi hein, il a même fait une mini tournée au japon), bah son groupe et son boulot c'est deux choses totalement différentes.


Tu prends le cas d'un mec qui a son boulot à côté, donc forcément c'est biaisé. Moi je te parle du musicien pro, qui ne vit que de ça. En quoi son boulot est vraiment différent des autres? C'est quoi un boulot "normal"?

barbapopo a écrit:


En fait, pour moi, il y a deux positions... avec un précipice immense entre les deux :

- le "petit groupe" : dont les membres bossent, s'assument financièrement, et qui peut donc se modeler et composer indépendamment de toute histoire de brouzoufs.
Une sorte d'état idéal, même s'il est synonyme de non-reconnaissance et de galères.


Et du coup, ces groupes existent, et personne ne les connait... anasazi? Ca parle à plus de trois personnes ici?


barbapopo a écrit:

C'est entre les deux, au moment de sauter ce précipice, que ça devient compliqué.


C'est bien vrai. D'ailleurs, le cas idéal, ce serait de garder son boulot, et qu'à côté son groupe commence à monter, monter, uniquement par le bouche à oreille, pour finir par être suffisamment confortable pour pouvoir arrêter son taff. Mais ça, c'est dans le monde des rêves, malheureusement. Ca n'a pas l'air d'exister en vrai.

Et c'est pourtant un des rares cas envisageables de non-compromission absolue.
_________________
www.youtube.com/user/ShinrayOfficial
https://www.facebook.com/Shinray
https://soundcloud.com/shinrayofficial


Dernière édition par dupinguez le Mer 30 Mai 2012 15:55; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 15:55    Sujet du message: Répondre en citant

C'est aussi une question de nuances. Il y a un marge entre le boulot de tes rêves et un boulot qui te ruine la vie et qui te met constamment sur les nerfs. Il faut dire aussi que beaucoup de gens se "contentent" de ce qu'ils ont parce que c'est moins compliqué. Après, quand ça commence à devenir pesant, tout dépend du seuil de tolérance de chacun. Ajoutons qu'effectivement la conjoncture économique n'aide pas. C'est déjà assez compliqué comme ça de trouver un boulot.

Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que les musiciens qui vivent pleinement et entièrement de leur "art" sans jamais se poser de questions sont des cas rarissimes.
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DarkSchneider



Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2431
Localisation: Saint-Michel-sur-orge (91)

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 16:05    Sujet du message: Répondre en citant

Et il y a musiciens pro et musiciens pro. Y'a le gars très bon techniquement, capable de tout jouer, pédagogue, mais pas forcément un songrwriter ultime : il va être prof dans un magasin de musique, faire un peu le requin de studio, jouer dans des bals, etc... et il y a le musicien pro qui l'est car son groupe est devenu "gros". A mon sens c'est deux cas de figures assez différent, le premier se rapprochant plus d'un métier "normal".
_________________
http://metal.nightfall.fr/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 16:15    Sujet du message: Répondre en citant

D'abord, je tiens à dire que ça fait deux ou trois topics intéressants d'un coup et ça c'est cool !
Je suis assez d'accord avec ce qui a été dit. Disons que je pense que d'une manière générale, il faut être intègre, au boulot comme dans la vie. Pas facile à faire, parce que d'un autre côté, il faut bien vivre et parfois, on est amené à faire des choses qu'on adore pas.
Maintenant la situation de l'artiste, c'est un peu celle du religieux. Il est censé faire dans le transcendant et donc se détacher des choses matérielles. C'est pour ça qu'on a tendance à reprocher des choses aux artistes qu'on ne reproche pas aux professions "normales".
Je crois vraiment en une approche sincère de la musique (et de la vie en général), maintenant les artistes doivent pouvoir bouffer et donc, à mon sens, devraient déterminer en leur âme et conscience jusqu'à quel point ils doivent "vendre leur âme" au business.
Après les conneries des groupes à succès qui ont été corrompu par le fric et en ont perdu le sens des réalités, rejoignent les conneries des gros pleins de fric en général. Beurk.
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dupinguez
Chevalier de Saint-Maslow


Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 11449
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 16:27    Sujet du message: Répondre en citant

J'aimerais bien qu'on définisse ce qu'est un boulot "normal".
_________________
www.youtube.com/user/ShinrayOfficial
https://www.facebook.com/Shinray
https://soundcloud.com/shinrayofficial
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 16:33    Sujet du message: Répondre en citant

Dans ce cas, un boulot qui ne touche pas à la transcendance (banquier, boucher, prostituée, ...)
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gazus
SID Errant


Inscrit le: 11 Aoû 2007
Messages: 6589
Localisation: Yvelines

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 16:50    Sujet du message: Répondre en citant

La transcendance ?
Perso je parlerais plutôt de culture au sens large, mais bon (vu que la musique peut être écoutée pour elle-même, mais aussi bien accompagner un autre support artistique).
Effectivement, il y a la distinction entre musicien et compositeur. Les deux ne sont pas évidemment contradictoires.
Musicien professionnel, ça veut dire, à priori, avoir fait un minimum d'études consacrées à la musique, ainsi qu'un travail perso plus que conséquent sur son/ses instruments. À partir de là, il n'y a aucune gène à avoir quant au fait de cachetoner dans des bals populaires, sur des tournées de gros artistes, en session studio (là pareil, le terme "requin", je pige pas des masses) et ainsi de suite. C'est un boulot par intermittence, mais un vrai boulot.

Exemple hors rock et compagnie, les musiciens d'orchestre qui jouent sur les BOF. Ces mecs ont intérêt à connaître leur solfège sur le bout des doigts et savoir déchiffrer leur partoche en temps réel en arrivant en studio. Avant d'en arriver à ce niveau, ils ont fait comme le mec qui est cadre ou commercial; ils ont fait des études, ont bossé.

Autre exemple en France, le guitariste de Zuul-FX (c'est le premier qui me vient sous la main) est aussi guitariste live pour Charlélie Couture. Ce serait pour Calogero, Obispo ou Johny Halliday, ça m'en toucherait une sans bouger l'autre, là où certains hurleraient au scandale sous prétexte d'une éthiqueou d'un intégrité qui n'a pas lieu d'être. Le mec devrait se contenter de son groupe de metal qui vend plus ou moins et refuser des opportunités de gagner sa vie en faisant ce qui s'avère être son métier, musicien ? C'est quand même sacrement con.

Pareil, les groupes qui tournent, jouent en festival, etc, ils ont beau être là pour leur public, défendre leur album, etc, ils sont surtout là parce que c'est leur boulot, ils sont payés pour. Et y a aucune honte ou dénigrement à y trouver.
_________________

Le plus dur dans cette rupture, c'était pas tant l'effacer de ma vie, c'était surtout effacer les 4 To de film porno qu'on avait tourné tous les deux. Multicam, 1080p, son 5.1... Y avait plus de place sur le disque dur après la séquence d'intro. Mais une si belle séquence d'intro. J'allais pas effacer ça.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 16:56    Sujet du message: Répondre en citant

Gazus a écrit:
Le mec devrait se contenter de son groupe de metal qui vend plus ou moins et refuser des opportunités de gagner sa vie en faisant ce qui s'avère être son métier, musicien ? C'est quand même sacrement con.


Si c'est pour répondre à ce que je dis, je crois que tu n'as pas bien compris ou je me suis mal exprimé. Je pense qu'il est normal de gagner (bien) sa vie et je ne vois pas le mal à qu'il joue pour Obispo, si ça lui permet de mieux vivre. Là où je vois le mal, c'est que des gars bourrés de fric comme les Guns ou d'autres se comportent comme ils se comportent. Et je dis juste qu'artiste n'est pas un boulot comme les autres parce que j'y vois une dimension supplémentaire.
"Sacrément con" : dis-donc tu deviens virulent toi...
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dupinguez
Chevalier de Saint-Maslow


Inscrit le: 18 Aoû 2007
Messages: 11449
Localisation: Grenoble

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 17:00    Sujet du message: Répondre en citant

Moi je dirais plutôt que c'est inouï de connerie.
_________________
www.youtube.com/user/ShinrayOfficial
https://www.facebook.com/Shinray
https://soundcloud.com/shinrayofficial
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 17:01    Sujet du message: Répondre en citant

lol

Madboy devrait percevoir des royalties...
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gazus
SID Errant


Inscrit le: 11 Aoû 2007
Messages: 6589
Localisation: Yvelines

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 17:15    Sujet du message: Répondre en citant

Raté, je ne m'adressais pas à toi (ni à personne ici), je donnais mon point de vue sur ce dont je parlais dans le même paragraphe.
_________________

Le plus dur dans cette rupture, c'était pas tant l'effacer de ma vie, c'était surtout effacer les 4 To de film porno qu'on avait tourné tous les deux. Multicam, 1080p, son 5.1... Y avait plus de place sur le disque dur après la séquence d'intro. Mais une si belle séquence d'intro. J'allais pas effacer ça.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 17:18    Sujet du message: Répondre en citant

Ah...
Comme tu commençais en reprenant le terme "transcendance"...
Bon ben il va falloir attendre qu'AW s'exprime avec son tact britannique pour qu'il y ait de la baston...
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 17:21    Sujet du message: Répondre en citant

AW ne poste jamais ici, tu peux être rassuré (ou pas).

Et faut pas tout prendre perso, hein :)
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> L'Antre du Troll Mélomane [Discussions] Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2021 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island | Traduction par : phpBB-fr.com | Designed & images by Kooky