Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le topo death du petit Dom'

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> Le Grimoire du Savoir Eternel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
dommedag



Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 832
Localisation: Clignancourt, 9-3, RPZ kouzin

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 15:45    Sujet du message: Le topo death du petit Dom' Répondre en citant

Tout est dans le titre.
Bon, ça tape un peu partout, du technique au mélo en passant par le tradi, et éventuellement le doom.
EVIDEMMENT, tout n'est pas dedans.

Alors ne hurlez pas si j'ai oublié Demilich, ou autres Origin etc.
C'est que pour l'instant, ces groupes attendent de vous être révélés par moi dans un halo de lumière qui tombera du ciel. lol
Et j'ai commencé avec Death aussi. J'ai pas parlé de l'album de 85 de Morbid Angel, ou de Possessed, mais bon, vous les connaissez. Du coup, libre à vous de compléter ma liste avec ces éventuelles sorties.

On a dans cette liste des classiques, principalement, mais également des petits trucs cultes pour connaisseurs.

Evidemment, n'hésitez pas à poser des questions/proposer des ajouts.
Et pardon pour le commentaire déplorable qui se contente de dire "tuerie" pour chaque album, mais développer tout ça prendrait un temps fou.
D'ici 20 ans peut-être la trouverez-vous sur les Eternoz. Mr. Green
EDITH: bon, j'ai viré les liens Toitube, parce que post blanc sinon.... Faudra aller chercher vous-mêmes...
Du coup, ça tire un peu la tête, et ça demanderait une réécriture, mais bon, ce sera fait. Un jour.

Genre né en 87 avec Death, le groupe, et son Scream Bloody Gore.

Après ce petit brouillon, la version 2.0. débarque assez vite (88) avec Leprosy :

On s’arrête sur Morbid Angel et son monument Altars Of Madness de 89 :
Atheist en profite pour balancer son thrash/death jazzy avec Piece Of Time, et même si la formule est perfectible, c’est un disque restant digne d’intérêt :
Et Entombed aussi, avec un des premiers albums de death suédois, Left Hand Path :
En 1989 également, sort le Slowly We Rot d’Obituary, et bien des gosiers s’en rappellent :
1990 voit surtout la sortie de Spiritual Healing des séminaux Death :

Donc, en parlant de Death, on va sauter direct à Human, l’album de 1991:
Enfin bon, 1991, grosse année pour le death, avec Morbid Angel qui revient balancer Blessed Are The Sick, autre grosse tuerie :
Atheist travaille encore plus, et droppe Unquestionnable Presence, ouille :
On peut aussi citer les Anglais de Bolt Thrower, et leur War Master de cette année, avec ce death guerrier monolithique :
Les Suédois aussi se radinent dans la course, avec Dismember qui balance directement un monument, Like An Everflowing Stream, qui y va fort sur les mélodies :
Entombed revient aussi avec un disque encore supérieur à Left Hand Path, Clandestine :
Et puis y’a Grave aussi, avec Into The Grave, pour ceux qui aiment la viande :
Et en parlant de viande, comment ne pas citer Autopsy et son Mental Funeral, aux ambiances bien macabres :
Pour du un peu moins bovin, y’a Testimony Of The Ancients de Pestilence, qui te sort de jolis solos et plein d’interludes :
Et pour les plus méchants, Suffocation sort même son premier disque et invente le brutal death :
Quelques trucs plus anecdotiques aussi, comme Malevolent Creation, ou le premier Unleashed, Loudblast, le premier Asphyx, Benediction

Ensuite en 1992, y’a le premier Incantation, bien occulte et qui charcute plus que bien, avec la voix de Ch’tulhu qui va bien :
Vient aussi le deuxième Asphyx, qui ose enfin mélanger le doom et le death, toujours avec la voix si reconnaissable de Van Drunen :
Vient aussi le début de la scène finlandaise, avec un disque culte : le Slumber Of Sullen Eyes de Demigod, leur seul album Purement death, mais c’est déjà plus underground comme truc :
Retribution de Malevolent Creation, sorti cette année mérite aussi le coup d’oreille :
Pour ce qui est du plus particulier, on peut citer Parade Into Centuries de Nightfall, des Grecs, qui sortent un disque entre le black et le death, plein d’ambiances mystiques, deux ans avant le premier Septic Flesh :
Amorphis sort The Karelian Isthmus, bien éloigné du style qu’ils adopteront plus tard :
Unleashed sort aussi un album qui tient la route, mais on passera directement au troisième. Bolt Thrower aussi, mais vu que c’est tout le temps le même album, ben va écouter si ça te branche, ça s’appelle The IVth Crusade.

1993 vient ensuite, avec Transcend The Rubicon de Benediction, assez classique, mais efficace :
Le premier album de Desultory sort aussi, mais passe inaperçu dans la scène suédoise de l’époque, malgré ses qualités :
En même temps, faut dire que Dismember sort son Indecent & Obscene, encore une grosse pointure, avec une production plus typique que le premier, mais toujours de la mélodie un peu partout :
Focus de Cynic sort aussi en 93, un des premiers album à mêler metal extrême et jazz, avec ceux d'Atheist :
C’est aussi en 93 que Loudblast, des Français, sortent Sublime Dementia, qui, malgré la sécheresse de sa production, est plutôt intéressant, malgré un aspect un peu... patiné (comique de répétition is your friend) :
Morbid Angel sort aussi son 3ème album, Covenant, toujours aussi méchant, avec un titre doom en fin de parcours qui deviendra une de leur marque de fabrique :
Pestilence catapulte aussi Spheres, sa meilleure œuvre, encore plus réfléchie :
Le premier Vader sort aussi, qui inaugure la tradition du death polonais, à l'heure où Behemoth jouait encore avec du corpsepaint et des forêts :
Et enfin, un des meilleurs Unleashed se pointe, avec Across The Open Sea, qui reprend les acquis des précédents et donne enfin quelque chose d’homogène sur le long terme :
Sinon, c’est un peu l’année de sortie du meilleur Death, un peu mon album préféré du genre, alors si t’aimes pas je déguste ton foie avec des fèves au beurre et un excellent chianti :
The Spectral Sorrows de Edge Of Sanity. Deux ans avant tous les autres groupes de death mélo, même si pour le moment, ça n'y ressemble pas tant que ça :
Après y’a aussi Entombed qui tombe un peu dans le Hardcore avec Wolverines Blues, ou encore Grave qui sort un second mais aussi moins bon album…

En 1994, on a déjà le premier Septic Flesh, cette tuerie de death ambiancé :
Le deuxième album d’Incantation, qui pousse le macabre trèèès loin :
Amorphis revient avec Tales Of The Thousand Lakes, et y’a déjà quelques modifications dans l’air :
Edge Of Sanity, qui sort discrètement le culte Purgatory Afterglow :
Sinon, encore un Bolt Thrower, un autre Desultory, un Grave largement au-dessous des possibilités du groupe, le premier The Chasm qui nous intéresse pas vraiment, en fait, une année assez maigre.

En 95, le deuxième Sinister, de Hollande, envoie bien le bois, malgré, encore une fois, un clarissime total :
Y’a le premier Krisiun aussi, qui sort tout droit du Brésil, et qui bourre plus que correctement :
Malevolent Creation sort Eternal, en cette même année année, et ça se passe de commentaire. :
Death tente de verser dans le mélodique avec Symbolic :
Sinon, Morbid Angel nous gratifie de Domination, et toujours fidèle à eux-même, d'une sortie de qualité par la même occasion :
Premier Opeth. ARGH, ENFIN :
Pierced From Within de Suffocation. J’espère que vos cerveaux ne sont pas morts suite au premier, va encore y avoir du boulot de mémorisation:
Slaughter Of The Soul, At The Gates, orgasme :
Sinon, Dismember fait du death’n-roll, et c’est moins intéressant, un autre The Chasm sort, et c’est toujours pas intéressant.

1996, est pas une année terrible, notamment avec la sortie du deuxième album d’Immolation, là encore, grosse pointure du death crasseux et occulte :
Y’a le deuxième Opeth aussi :
Le premier vrai album d’In Flames, The Jester Race, qui permet à tous les ours de trouver du miel :
Dans l’underground finlandais, les ex-membres de Demigod forment Adramelech, et sortent Psychostasia, qui n’est pas aussi acclamé que Slumber, mais qui reste plus que correct :
None So Vile de Cryptopsy. NYAAAAARGH :
Et Crimson de Edge Of Sanity. Ouais, rien que ça :

Du coup, on passe à 1997.
Déjà, y’a un nouveau Dismember. Donc on sait ce que ça veut dire : tuerie mélodique en puissance. Et en plus l’album s’appelle Death Metal. Pas pour rien en plus :
De son côté, Entombed sort du gros death’n’roll, sa nouvelle marque de fabrique, qu’il pratique encore plus ou moins aujourd’hui :
De son côté, Vader continue son petit bonhomme de chemin :
Et In Flames qui joue toujours aussi bien le death mélo :

Bon, passons à 1998, grosse année.
Déjà, Incantation qui largue son meilleur album :
Ne pas louper non plus l’album en solo de Dan Swanö, qui s’écarte un peu du genre et tape plus large :
Morbid Angel devient légèrement plus anecdotique, mais ce n’est qu’une passe, et y’a encore de belles tueries :
Nouveau Opeth. NYAAAAAAAAAH, mode groupie on :
Premier The Chasm digne d’intérêt, qui joue dans un style de death vraiment personnel et bizarre :
Suffocation sort un dernier EP et splitte, NAOOOOOOOON :
Premier album d’Anata aussi, qui mérite d’être connu :

Vient ensuite 1999.
Et on retrouve encore The Chasm, et sa seconde tuerie, Procession Of The Infraworld, toujours aussi personnelle, et qui rox par pack de 12 :
Autre grosse sortie, le premier Hate Eternal, death surbrutal et infernal :
Et Opeth sort encore un disque. Suggoï :
Hypocrite, groupe underground Suédois, balance Into The Hall Of The Blinds à la face du monde. Un disque digne d’écoute oublié dans les méandres du mélodico-swedeath :
Un petit dernier In Flames, histoire de conclure la formule classique de la première période du groupe ?:
Autrement, Immolation balance un disque produit avec les pieds.

2000 maintenant.
Meilleur disque d’Immolation tout d’abord :
Premier EP de Bloodbath, qui perpétue la tradition Suédoise avec talent :
Nouveau Dismember, qui fait comme d’habitude, mais bien, et ils continueront tout le reste des 2000s comme ça, donc j’en parlerai plus :
Premier album de Gojira, assez particulier :
Krisiun bourre toujours bien, mais avec encore plus de réussite :
Un autre Morbid Angel, une autre tuerie, la dernière véritable pour eux :
Destroy The Opposition de Dying Fetus, vos cervicales ne sont pas prêtes:
Elvenefris de Lykathea Aflame. Ou comment renvoyer Nile potasser son guide du death égyptien :
Black Seeds Of Vengeance de Nile, encore une brutasserie raffinée :
In Flames fait la jonction entre ses deux parties de carrière avec Clayman :
Autrement Incantation s’autopompe en roue libre, et c’est pas jojo… Et Vader sort un autre album, sans bouger de sa ligne de conduite.

2001, année plutôt maigre :
Nouvel Opeth, le dernier du quinté magique pour eux :
Un deuxième Anata voit le jour, aussi bon que son grand-frère :
Et c’est tout. La vache, année maigre.

2002, c’est déjà mieux.
Premier album de Bloodbath, qui a Mickey d'Opeth au chant, d’ailleurs :
LE REVEIL DE GRAVE. Après une traversée du désert, ils balancent un autre pavé dans la mare :
Un autre Hate Eternal, toujours aussi méchant :
Le Incantation le plus brutal de la carrière du groupe, qui remet les pendules à l’heure :
Le second meilleur Immolation, on dit pas non :
Encore un The Chasm, qui poursuit dans la lancée des autres :
LE REVEIL D’UNLEASHED. Ils posent la base de ce qu’ils feront pendant toutes les 2000s, et remettent un bon boost à leur carrière. Du coup, j’en parlerai plus après :
Hipocrisy sort Catch 22 et ajoute un peu plus de mélodie au death brut de décoffrage qui était délivré dans leurs albums précédents :

2003 maintenant
The Link de Gojira, assez particulier, encore une fois :
Septic Flesh revient. Du coup, ils ont les moyens de se payer des vraies orchestrations. Et donc le résultat est à la hauteur :
Goremageddon d’Aborted, sans aucun doute l’album le plus violent de cette année, mais pas le plus intéressant :
Et la petite surprise à laquelle on ne croyait plus : Crismon II de Edge Of Sanity :

2004 maintenant
Hipocrisy poursuit dans sa lancée plus mélodique, avec The Arrival :
Le deuxième Bloodbath. Qui fait toujours aussi mal :
Un nouveau Incantation, en pilotage automatique, du coup, on en reparle pas avant 2010 :
SURPRISE MOTHERFUCKER. Suffocation revient avec Souls To Deny, à leur meilleur niveau :
Roue libre de la part d’Incantation aussi, du coup on en reparle en 2012.
C’est maigre tout ça.

2005
Hate Eternal est de retour. Toujours pas content :
Et y’a le meilleur Gojira aussi, enjoy :
Et un autre Bolt Thrower, sinon encore la disette.

2006
Le meilleur Vader, ou de peu s’en faut :
Vu qu’on tape plus dans le revival, on parle de Requiem, et son death carré et bien fichu :
Identisick de Benighted. Le gruik à la française a enfin un nom :
Pas tellement d’autres trucs, sinon.

2007, toujours la vache maigre.
Deuxième Requiem, qui marche toujours dans les traces des anciens, en mettant un peu de nouveauté quand même :
Icon de Benighted. Ou comment mélanger rap et brutal death, sisi gros, RPZ :
Lost Torso Found, le seul album de Degrade. Nombre de vocalistes de brutal death en gardent un souvenir ému :
Odious Mortem sort Cryptic Implosion, disque jonglant habilement entre brutalité et mélodie technique :

2008, un petit mieux
L’album de Dead Congregation, alias On-pompe-Incantation-bonjour :
Encore un Hate Eternal, mais ça fait toujours son petit effet:
Van Drunen d’Asphyx vient se rappeler à nos bons souvenirs avec Hail Of Bullets :
Septic Flesh se reforme. Et sort un album. Le genre que tu écoutes 3 fois en une journée :
Cannabis Corpse propose son premier disque, du Morbid Angel et un peu de Deicide, pour le bien de tous :
Troisième album de Bloodbath, qui modifie sa formule et ne la joue plus totalement tribute aux ancêtres :
Gojira sort the Way Of All Flesh, qui sent un peu le plastique, mais qui possède encore quelques idées :
The Vile Conception de Hour Of Penance. L’Italie se trouve un ambassadeur du brutal death, qui a tendance à la démesure:
Decrepit Birth, après un album de sous-Deeds Of Flesh en 2003, prend son envol et vient jouer son death technique alambiqué et bourré de mélodies :

2009
Encore un Requiem, qui ne change pas une formule qui gagne :
Asphyx revient après une petite absence :
Premier album remarqué de Fleshgod Apocalypse:
Deuxième album de Be’Lakor, la hype du death mélo :
A Taste Of Extreme Divinity de Hypocrisy, mandale:
FUCKING KALISYA FUCKING CYBION. Si t’as pas eu vent de la hype coco, c’est un peu le boss de fin du death et de la musique prog en général.
Les Français de Gorod sortent Process Of A New Decline et concrétisent les espoirs que l’on plaçait en eux. Encore une sortie de poids :
Cosmogenesis d’Obscura. L’album de death technique qu’il y a un avant et un après :

2010
Hail Of Bullets encore taper. Ça bon:
Immolation revient avec enfin une prod à la hauteur de leur son conquérant, et du coup ça fait bien mal dans ta gueule:
EP encore plus remarqué de Fleshgod Apocalypse :

2011
Disma, avec le premier chanteur d’Incantation, sort un album dans la veine de ces gais lurons :
Autopsy revient, avec un album appelé Macabre Eternal, ça a l’air gai :
Cinquième album des polonais d’Azarath, qui arrache méchamment la moitié de ta tête en explosant :
EP d’Immolation offert gratuitement. Si ça fait pas bander, rien ne le peut :
Nouvel album de Septic Flesh. Sommet de death épique avec orchestrations. Aucune surprise, juste la confirmation de ce que chacun savait déjà :
Vader, après cinq ans, se sort les doigts en proposant l’explosif Welcome To The Morbid Reich :
Requiem sort encore une petite tuerie, au milieu de tout ça. Désolé de déranger, maggle :
Deuxième album de Cannabis Corpse, toujours avec les mêmes ingrédients :
GRUUUUU, Simone Som Pluijmers est la première nana à cojones. Son groupe s’appelle Cerebral Bore :
Premier mélange de sludge et de brutal death avec Ulcerate et The Destroyers Of All :
Les québécois de Beyond Creation sortent The Aura. Le death technique a trouvé un représentant de choix après le semi-échec d’Obscura :
Premier essai longue durée de Fallujah, et, malgré la présence de discrets passages core, la réussite est là :
Transcendance, EP de Gorod, reprend des morceaux en acoustique, un morceau de Cynic, et nous gratifie d’un titre éponyme de 15 minutes. Le tout avec la classe habituelle :
MORBID ANGEL SORT LE MEILLEUR ALBUM DE TOUTE LA CREATION, UN ALBUM QU’IL EST TOO EXTREME !

2012
LE REVEIL D’INCANTATION. 10 ans pour sortit un album digne d’eux quand même :
Asphyx tape encore bien fort :
Deuxième album de Be’Lakor, la confirmation :
Gorod continue sur ses acquis avec A Perfect Absolution, avec ce death technique et mélodique qui swingue :
Après deux premiers albums prometteurs, Spawn Of Possession voit grand, et le résultat l’est aussi :
Hour Of Penance, qu’on croyait enterré offre une bonne alternative à Behemoth avec Sedition :

2013
Jeune groupe prometteur, Sulphur Aeon figure dans pas mal de tops de cette année :
Temple Of Baal, c’est français, mais jusque-là, c’était pas terrible, mais là… :
Gorguts catapulte un énorme sac de nœuds bouddhiste avec Colored Sands :
_________________



Dernière édition par dommedag le Dim 02 Fév 2014 18:35; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 16:26    Sujet du message: Répondre en citant

Ouh là ouh là, ça m'a l'air complet ce petit post... :)
Va falloir que je lise ça avec attention !
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sven
Death 'n' Troll Dokthor


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 20266
Localisation: Trapped in a corner

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 16:43    Sujet du message: Répondre en citant

Aucun album de Cannibal Corpse? Blink

Edith: il y a 3 albums de Be'lakor (The Frail Tide en 2007, Stone's Reach en 2009 et Of Breath And Bone en 2012)
Gros boulot, dommage pour les liens.
Et tu parles de Kalisia, tu es bon! :metalbeer:
Mais pas de The Sound Of Perseverance! :non:

Hey, mais s'pas mal Beyond Creation! Le son de basse qui tue ^^
_________________
Je suis une outre!!!

Not giving a fuck is awesome!
Jon Lajoie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 16:55    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, Cannibal et Deicide sont les grands oubliés entre autres mais bon, c'était compliqué de parler de TOUT !
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sven
Death 'n' Troll Dokthor


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 20266
Localisation: Trapped in a corner

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 17:21    Sujet du message: Répondre en citant

Non! :non:




:abduct:
_________________
Je suis une outre!!!

Not giving a fuck is awesome!
Jon Lajoie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
dommedag



Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 832
Localisation: Clignancourt, 9-3, RPZ kouzin

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 17:59    Sujet du message: Répondre en citant

Alors, honnêtement, pour moi, Cannibal et Deicide, ça a toujours été du second couteau, passé à la postérité pour une imagerie provocatrice et qui fait dans le too much.

Mais bon, je peux en rajouter deux ou trois.
Notamment Tomb Of The Mutilated ou Legion.

J'ai surtout parlé de ce qui me semblait être des essentiels.
Catégorie dans laquelle ne rentre pas vraiment le dernier Death, avec son chant de canard, ou le premier Be'Lakor, puisqu'on a attendu le second pour voir une grosse hype autour du groupe.
Enfin, du coup, on tape dans les goûts et les couleurs pour certaines choses.
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sven
Death 'n' Troll Dokthor


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 20266
Localisation: Trapped in a corner

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 18:08    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Death, c'est plus sentimental qu'autre chose.
Et pour Be'lakor c'est juste que tu parles du "premier album" en 2009, c'était juste ça Wink
_________________
Je suis une outre!!!

Not giving a fuck is awesome!
Jon Lajoie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
dommedag



Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 832
Localisation: Clignancourt, 9-3, RPZ kouzin

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 18:11    Sujet du message: Répondre en citant

Merci de la correction doc'. :)
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DarkSchneider



Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2431
Localisation: Saint-Michel-sur-orge (91)

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 18:15    Sujet du message: Re: Le topo death du petit Dom' Répondre en citant

dommedag a écrit:


Genre né en 87 avec Death, le groupe, et son Scream Bloody Gore.


Ah non, le genre est bien né en 85 avec Possessed, et Onslaught aussi, voire Celtic Frost, y'a aussi d'obscures groupes sud-américain. Mais vraiment, je ne vois pas ce que le 1er Death a de plus death que Seventh Church.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 18:22    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que Celtic et Possessed sont à la base de beaucoup de choses. Et dans Hell Awaits de qui vous savez on trouve des passages vraiment death je trouve. Simplement Death a défini la base complète utilisée plus tard, amha. Et pour moi l'alter-ego de Death en cette période définition du genre, c'est Obituary. Les hurlements de Tardy sur Slowly We Rot ça tranchait vraiment avec le reste à l'époque.

Sinon je pense qu'on peut citer l'époque grind-death de Napalm Death et Carcass, ça a inspiré du monde.
Et puis des groupes cultes comme Immolation, Imprecation, Mortician, c'est certes mineur, mais ça a bien défini les bases du gros death US pas ultra-fin.
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dommedag



Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 832
Localisation: Clignancourt, 9-3, RPZ kouzin

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 18:34    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai parlé de Possessed et co, avant de commencer le listing. Mr. Green

Immolation... un groupe mineur?
Un peu plus de respect pour un des trois grands de New-York. DBZ
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
S1phonique
Chauve No Mercy


Inscrit le: 08 Mar 2013
Messages: 5535
Localisation: pas très loin du Stade de France.

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 18:45    Sujet du message: Répondre en citant

bravo en tout cas même si effectivement c'est dur d'être complet c'est super sympa à lire.
je vais décortiquer demain matin dans le train.
envoie moi en MP ton post avec les liens je vais regarder les balises et pourquoi c'est blanc, il doit trainer des caractères pourris

effectivement Cannibal n'est pas là :cry: mais c'est pas grave (pas le groupe hein Mr. Green )
je vois comme ça vite fait à citer sur leur LP : les débuts de Paradise Lost avant de glisser dans le doom fillette ,
Pugent Stench (il parait qu'ils existent encore lol ).
L'influence de Napalm Death et de Carcass pour l' ante Grind.

Tu as cité Vader donc :ch: , presque Decapitated donc presque :ch:

ce topic va être beau merci :kiss:
_________________
Swing it, shake it, move it, make it ;Who do you think you are?
Trust it, use it, prove it, groove it ;Show, how good you are !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
S1phonique
Chauve No Mercy


Inscrit le: 08 Mar 2013
Messages: 5535
Localisation: pas très loin du Stade de France.

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 18:52    Sujet du message: Répondre en citant

dommedag a écrit:
Alors, honnêtement, pour moi, Cannibal et Deicide, ça a toujours été du second couteau, passé à la postérité pour une imagerie provocatrice et qui fait dans le too much.


j'avais pas vu.
je dirais plutôt qu'ils ont assis le folklore : l'un pour la parti 666 et l'autre pour le Goredeath (vu les groupes photocopies derrières on ne peut dire second couteaux)
_________________
Swing it, shake it, move it, make it ;Who do you think you are?
Trust it, use it, prove it, groove it ;Show, how good you are !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 19:32    Sujet du message: Répondre en citant

dommedag a écrit:
J'ai parlé de Possessed et co, avant de commencer le listing. Mr. Green

Immolation... un groupe mineur?
Un peu plus de respect pour un des trois grands de New-York. DBZ


Ben oui mais tu n'en parles pas... :(

Edith : ah oui tu en parles en fait, mais dans les années 2000. Je pense que Dawn of Possession, c'est un truc de malade personnellement...
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dommedag



Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 832
Localisation: Clignancourt, 9-3, RPZ kouzin

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 19:41    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai juste fait l'impasse sur Dawn Of Possession, album de jeunesse, Failures For God, l'album pour lequel on a mis des oreillers à la place de la double grosse caisse, et les albums entre Unholy Cult et Majesty, un peu en roue libre.
Mais j'ai bien cité Here In After.
Ma préférence va à Furthest From The Truth. Ce blast furieux. Ce couplet enragé... Rah, du coup je retourne l'écouter. Mr. Green

Et n'oubliez pas Incantation non plus. DBZ

EDITH: ouais, jamais compris le culte autour de Dawn. Je retenterai, mais pour le moment, ça reste juvénile, et loin de leur style définitif à mes oreilles. Confused
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Dim 02 Fév 2014 19:50    Sujet du message: Répondre en citant

C'est parce que tu es un vieux déguisé en djeunz ! :non:
Et moi l'inverse...
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> Le Grimoire du Savoir Eternel Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island | Traduction par : phpBB-fr.com | Designed & images by Kooky