Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Das Kreator Topo (Teil 2/4)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> Le Grimoire du Savoir Eternel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Mar 15 Déc 2009 18:13    Sujet du message: Das Kreator Topo (Teil 2/4) Répondre en citant

[J'éditerai ce sujet au fur et à mesure de son avancée, sans oublier de mettre le titre à jour pour que vous voyez si une partie a été ajoutée ou non quand vous passerez par là. Bonne lecture.]





-1/4-






Sous l'impulsion du chanteur/guitariste Miland Petrozza, le groupe Tyrant se forme en 1982. 'Mille' est à l'époque accompagné de Jürgen 'Ventor' Reil à la batterie et Roberto 'Rob' Fioretti à la basse. Le trio se renomme très vite en Tormentor, nom d'une de leurs premières compositions encore culte aujourd'hui, et sort deux démos : Blitzkrieg et End of the world. Il est clair alors que le groupe prend la direction de ce qu'il se fait de plus violent à l'époque. Même si certains ressentiront une influence heavy metal indéniable, les teutons nous livrent un thrash metal déjà bien brutal. Le son crade, le chant moitié crié moitié guttural, cette musique extrême au rythme effréné, ces soli rapides et déments... le groupe s'érige aisément au niveau des Bathory, Hellhammer ou autres Slayer de l'époque.

En 1985, Kreator signe chez Noise Records, un label allemand spécialisé dans le genre et qui a les moyens de faire connaître le trio. Ce dernier changea de nom lors de la signature car ce label avait déjà dans ses rangs un groupe nommé Tormentor. Les choses sérieuses pouvaient néanmoins débuter, avec la possibilité pour les thrashers teutons de se faire un peu plus connaître et surtout de sortir des albums studio. Le premier sera enregistré dans la foulée - en tout cas la même année - et ce en seulement 10 jours...






Commencement ; un pionnier du Thrash est né...


1985 - Endless Pain - LP, Noise Records



Tracklisting :
01. "Endless Pain" – 3:32
02. "Total Death" – 3:28
03. "Storm of the Beast" – 5:01
04. "Tormentor" – 2:56
05. "Son of Evil" – 4:16
06. "Flag of Hate" – 4:42
07. "Cry War" – 3:45
08. "Bone Breaker" – 2:58
09. "Living With Fear" – 3:12
10. "Dying Victims" – 4:51

Durée totale : 38:40

Line-up :
Miland 'Mille' Petrozza : chant, guitare
Jürgen 'Ventor' Reil : chant, batterie
Roberto 'Rob' Fioretti : basse

"Spontané" est sûrement le mot qui décrit le mieux ce premier effort. Approximatif, voire brouillon, colleraient aussi. Vous aurez compris que l'intérêt de cet album réside plus dans l'énergie qu'il peut dégager que dans les qualités techniques des trois jeunes qui en sont à l'origine. Ces derniers bataillent donc avec le peu d'armes dont ils disposent, et s'en sortent difficilement même si, malgré des déficiences certaines dans la maîtrise des instruments ainsi que des vocaux, et une production un peu crade, on se soumet plusieurs fois à l'envie de headbanguer grâce à des riffs bien sentis. Ventor et Mille se partagent le chant, et il faut croire que c'est le guitariste qui se débrouille le mieux car c'est lui qui s'occupe des titres clés de l'album, ou en tout cas de ceux qui deviendront culte, à savoir Tormentor et Flag of Hate, étant parfois encore interprétés aujourd'hui sur scène. Au final, Endless Pain est un album de thrash metal primaire et pêchu qui ne fera pas date ; il reste sympathique de se l'écouter de temps à autres et sent bon les débuts du genre, mais il est irrégulier et dispose de trop peu d'atouts pour faire mouche dans la durée. Entendez par là qu'à moins de ne sélectionner que les titres qui vous plaisent vraiment, vous ne l'écouterez sans doute jamais en boucle...



1986 - Pleasure to Kill - LP, Noise Records



Tracklisting :
01. "Choir of the Damned (Intro)" – 1:40
02. "Ripping Corpse" – 3:36
03. "Death Is Your Saviour" – 3:58
04. "Pleasure to Kill" – 4:11
05. "Riot of Violence" – 4:56
06. "The Pestilence" – 6:58
07. "Carrion" – 4:48
08. "Command of the Blade" – 3:57
09. "Under the Guillotine" – 4:38

Durée totale : 38:42

Line-up :
Miland 'Mille' Petrozza : chant, guitare
Jürgen 'Ventor' Reil : chant, batterie
Roberto 'Rob' Fioretti : basse
Jörg 'Tritze' Trzebiatowski : guitare
(même si c'est Michael 'Ass Destructor' Wulf de Sodom qui est officiellement crédité)

Cet opus sortant moins d'un an après son prédécesseur, on se doute que les Allemands ne feront pas de miracles techniquement. Et pourtant, tout dans cet album a fait un pas en avant ; la prod' tout d'abord, plus nette et pro même si cela reste assez souillon par moments. Les morceaux ensuite, qui sont en général mieux structurés sans perdre en spontanéité et c'est sans doute ce qui constitue la majeure amélioration du groupe. Le chant enfin, plus maîtrisé même s'il est loin d'atteindre des sommets, à ce propos Ventor et Mille le partagent toujours mais Mille s'impose comme étant le plus apte à tenir ce poste. Bref, Pleasure to Kill sonne bien mieux que le précédent opus et malgré que tout soit encore très perfectible, il restera comme un des albums phares du groupe et même du thrash pour une raison bien simple : ici, c'est vraiment la guerre. Car ainsi que dit, même si divers aspects ont été améliorés rendant l'ensemble plus propre, les titres restent très spontanés et directs. On a même passé un cap au niveau de la violence, cet album devenant pour le coup une influence pour le mouvement death metal qui commence à émerger. Under the Guillotine et Pleasure to Kill en particulier sont d'une efficacité et incisivité redoutables. Le décor est planté...



1986 - Flag of Hate - EP, Noise Records



Tracklisting :
01. "Flag of Hate" – 3:56
02. "Take Their Lives" – 6:26
03. "Awakening of the Gods" – 7:33

Durée totale : 17:55

Line-up :
Miland 'Mille' Petrozza : chant, guitare
Jürgen 'Ventor' Reil : chant, batterie
Roberto 'Rob' Fioretti : basse

Premier EP pour Kreator, plutôt bienvenu. Il remet Flag of Hate, titre devenu culte tiré de la première galette du groupe, au goût du jour et propose deux nouveautés assez longues (6mn30 et 7mn30, ce qui est très consistant pour du thrash!) et même si elles ne sont pas transcendantes, on ne peut pas dire que ce soit du remplissage. Ces deux compositions sont en effet du même acabit que celles de l'album Pleasure to Kill, qui incluera d'ailleurs cet EP dans une future réédition.




-2/4-



Confirmation ; vers l'âge d'or du groupe...


1987 - Terrible Certainty - LP, Noise Records



Tracklisting :
01. "Blind Faith" – 4:07
02. "Storming with Menace" – 4:26
03. "Terrible Certainty" – 4:29
04. "As the World Burns" – 3:50
05. "Toxic Trace" – 5:33
06. "No Escape" – 5:01
07. "One of Us" – 4:00
08. "Behind the Mirror" – 4:34

Durée totale : 35:39

Line-up :
Miland 'Mille' Petrozza : chant, guitare
Jürgen 'Ventor' Reil : batterie
Roberto 'Rob' Fioretti : basse
Jörg 'Tritze' Trzebiatowski : guitare

Cette fois, il est clair que Kreator pose son jeu. Alors oui, tout est relatif bien sûr, car cela reste du thrash qui bastonne dans le fond, mais on sent bien que toute la spontanéité qui a marqué les débuts du groupe a bien diminué, au profit d'une musique plus réfléchie, plus construite ; fini d'être pied au plancher de a à z mais en contrepartie nous avons des morceaux plus diversifiés, dotés de breaks, mid-tempos, accélérations,... des plans plus travaillés, plus alambiqués peut-on presque dire tant l'album précédent ne faisait presque qu'appuyer sur le champignon, alors que désormais on se retrouve avec des titres vraiment structurés. Dans le genre, on notera notamment les réussies Terrible Certainty, Toxic Trace et No Escape. Le reste n'est pas à jeter mais ce trio se montre bigrement efficace. Au final, pas mal de passages sont très accrocheurs et enclins à vous faire headbanger. C'est là un signe non ?



1988 - Out of the Dark... Into the Light - EP, Noise Records



Tracklisting :
01. "Impossible to Cure" – 2:41
02. "Lambs to the Slaughter" (Raven cover) – 3:34
03. "Terrible Certainty" (Live) – 5:19
04. "Riot of Violence" (Live) - 5:48
05. "Awakening of the Gods" (Live) - 7:13
06. "Flag of Hate"* (Live) - 3:52
07. "Love Us or Hate Us"* (Live) - 4:36
08. "Behind the Mirror"* (Live) - 4:45
( * seulement sur la version européenne)

Durée totale : 37:39

Line-up :
Miland 'Mille' Petrozza : chant, guitare
Jürgen 'Ventor' Reil : batterie
Roberto 'Rob' Fioretti : basse
Jörg 'Tritze' Trzebiatowski : guitare

Un EP sorti pour deux raisons principales je pense : faire patienter les fans et faire parler un peu du groupe pendant une longue période de tournées et de composition. On a droit ici à un titre inédit très court dans la lignée de Terrible Certainty, une reprise de Raven plutôt réussie et des titres live au son correct. Un objet sympathique pour l'époque, que l'on peut considérer comme un mini-live avec des bonus.



1989 - Extreme Aggression - LP, Epic Records



Tracklisting :
01. "Extreme Aggression" – 4:44
02. "No Reason to Exist" – 4:37
03. "Love Us or Hate Us" – 3:42
04. "Stream of Consciousness" – 3:53
05. "Some Pain Will Last" – 5:39
06. "Betrayer" – 3:59
07. "Don't Trust" – 3:43
08. "Bringer of Torture" – 2:15
09. "Fatal Energy" – 4:57

Durée totale : 37:28

Line-up :
Miland 'Mille' Petrozza : chant, guitare
Jürgen 'Ventor' Reil : batterie
Roberto 'Rob' Fioretti : basse
Jörg 'Tritze' Trzebiatowski : guitare

Kreator commençant à vraiment se faire connaître (dans le milieu hein, évidemment), mieux valait à ce moment-là sortir un album convaincant. Et Extreme Aggression l'est. Se situant dans la lignée de l'opus précédent, avec donc des titres de thrash qui envoient tout en étant un minimum travaillés, il est encore plus efficace et accrocheur ; riffs incisifs, breaks et variations de tempo... Quasiment tout fait mouche ! On sent un groupe confiant, qui maîtrise ce qu'il souhaite faire et le fait même mieux que pas mal d'autres. Ce qui fait une importante force de cette galette, c'est que malgré des titres phares qu'on retiendra mieux que le reste (Extreme Aggression, Love us or hate us, Betrayer), on peut aussi dénoter l'absence de titres vraiment faibles, qui pourraient lasser. Des pics, oui, mais aucun creux ! L'album de la maturité ? A sa sortie, cela devait être le cas... Aujourd'hui le son a sans doute un peu vieilli, mais il reste difficile de trouver mieux en terme de thrash metal !



1990 - Coma of Souls - LP, Epic Records



Tracklisting :
01. "When the Sun Burns Red" – 5:28
02. "Coma of Souls" – 4:18
03. "People of the Lie" – 3:15
04. "World Beyond" – 2:02
05. "Terror Zone" – 5:54
06. "Agents of Brutality" – 5:16
07. "Material World Paranoia" – 4:59
08. "Twisted Urges" – 2:46
09. "Hidden Dictator" – 4:47
10. "Mental Slavery" – 5:43

Durée totale : 44:45

Line-up :
Miland 'Mille' Petrozza : chant, guitare
Jürgen 'Ventor' Reil : batterie
Roberto 'Rob' Fioretti : basse
Frank 'Blackfire' Gosdzik : guitare

C'est un groupe en constante progression depuis ses débuts qui nous pond cet album, un peu plus d'un an après une tuerie qui a contribué à faire de ce groupe un leader au sein de la scène thrash et même metal tout court. Difficile donc, encore une fois, de sortir un digne successeur à leur dernier opus... mais, encore une fois, ils relèvent le défi avec brio ! Car ce Coma of Souls est bon, très bon. Une sorte d'Extreme Aggresion avec une meilleure production et quelques mélodies bien senties, même si cela reste bien sûr du bon gros thrash allemand (écoutez World Beyond pour vous en convaincre) ! Kreator nous gratifiera encore de titres très efficaces, devenus cultes : Coma of Souls, People of the Lie, Terror Zone... Des morceaux nous permettant de dire que le groupe teuton réalisait jusqu'à présent un sans faute, élevant la barre un peu plus haut à chaque sortie, là où certains groupes auraient (et ont, d'ailleurs...) connu quelques pannes d'inspiration ! Magistral !




_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»


Dernière édition par Doomy le Lun 27 Sep 2010 11:07; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pingouin
Jean-Pierre Elkathrash


Inscrit le: 15 Jan 2010
Messages: 5306

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2010 21:54    Sujet du message: Répondre en citant

C'est pour quand, la suite ? :)

J'avoue que je ne comprendrai JAMAIS pourquoi quasiment tous les Thrasheurs font des génuflexions devant Pleasure to Kill, que j'ai toujours trouvé insupportable.
Les seuls moments que j'en retiens, c'est les (rares) breaks mid-tempo. Le reste du temps, j'arrive pas à distinguer les riffs tellement ils sont noyés par la batterie, les solos sonnent comme du mauvais Slayer (c'est dire) et Ventor est un chanteur pourri à la pronociation abominable (Petrozza a un côté vicelard qui me plait bien et sa diction tient la route).

Mais d'façons, concernant Kreator, je ne suis pas Trve : J'aime pas leur âge d'or (ça a commencé à me plaire à partir de Coma Of Souls) et ma période préférée, c'est quand ils ont trahi la cause dans les années 90.

Citation:
une influence pour le mouvement death metal qui commence à émerger


C'est avéré ? C'est donc pour ça que beaucoup de gens le mettent au même niveau que Reign In Blood (j'ai toujours trouvé ça hallucinant, m'enfin...) ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Sam 23 Jan 2010 12:52    Sujet du message: Répondre en citant

Bien sûr que c'est avéré, Endless Pain et surtout Pleasure to Kill ont inspiré du monde, tout comme quelques autres groupes du moment bien sûr. Je pense que le son encore "râpeux" et la spontanéité de leur musique a fait mouche pour pas mal de p'tits jeunes qui voulaient s'la jouer vraiment iveul trve kvlt underground, tandis que des Metallica voire Slayer, ont très vite bénéficié d'un bon son et ont composé des chansons plus posées. Kreator aussi, mais ils ont mis bien plus de temps.

Par contre Reign in Blood est clairement un ton au-dessus de Pleasure to Kill, d'ailleurs beaucoup disent que le RiB de Kreator c'est Coma of Souls (cf. "ils ont mis bien plus de temps"...). Mais bon RiB à la base il est quand même hors catégorie, du genre à apparaître dans les top 5 du meilleur album de metal.



Edith précise qu'il n'y a pas de date fixée pour la suite, mais qu'elle va me fouetter de temps en temps pour ne pas que ça traîne trop.
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pingouin
Jean-Pierre Elkathrash


Inscrit le: 15 Jan 2010
Messages: 5306

MessagePosté le: Mar 18 Mai 2010 17:27    Sujet du message: Répondre en citant

Doomy ? :(
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Mar 18 Mai 2010 20:03    Sujet du message: Répondre en citant

Ah merde j'ai complètement zappé, désolé. La partie 2 est presque finie en plus, reste à mettre en page la fin !! Ça arrive !!
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pingouin
Jean-Pierre Elkathrash


Inscrit le: 15 Jan 2010
Messages: 5306

MessagePosté le: Dim 04 Juil 2010 0:31    Sujet du message: Répondre en citant

Confused

:(
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Lun 05 Juil 2010 23:07    Sujet du message: Répondre en citant

Attends, c'est encore trop tôt, ça pourrait choquer certains Eternoz que j'aille si vite. Mais ça approche...
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Lun 27 Sep 2010 11:10    Sujet du message: Répondre en citant

Et voilà... :(

Dernière édition par Doomy le Lun 27 Sep 2010 10:07; édité 1 fois
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> Le Grimoire du Savoir Eternel Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2018 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island | Traduction par : phpBB-fr.com | Designed & images by Kooky