Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le topo noir
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> Le Grimoire du Savoir Eternel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Sam 16 Jan 2010 15:38    Sujet du message: Répondre en citant

Sven a écrit:
Citation:
car des sillons ensanglantés de 1993-1995 surgit Cradle of Filth avec un premier EP/album Vempire
:kiss:
Mais sinon, je suis tout à fait d'accord sur le propos, hein :)



Arf au temps pour moi. Je vais corriger.

Fucum, bien sûr c'est prévu, et déjà écrit comme tout le reste, depuis un moment. Ca arrivera en temps voulu. Tu as pu te rendre compte que le rythme de parution n'est pas particulièrement ni régulier ni rapide ...

Et merci :)
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Faris



Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 2332

MessagePosté le: Lun 18 Jan 2010 14:43    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour la suite du topo, j'ai pu découvrir le clip léché de Satyricon et ses sonorités so nineties :)
_________________
Give me grace and chemicals, I wanna run into...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Sam 23 Jan 2010 12:55    Sujet du message: Répondre en citant

J'approuve ton topo, qui est plaisant, même si tu parles un peu trop de Cradle quand même! M'enfin comme tu as cité Ved Buens Ende, c'est la classe éternelle ce topo.
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Mer 03 Fév 2010 21:18    Sujet du message: Répondre en citant

La suite, la suite !!! LA SUITE !!!!

Le déclin inexorable

Un déclin inexorable qui s'ouvre pourtant avec Cradle of Filth, encore, qui réussi la passe de 3 avec Cruelty and the Beast. Toujours aussi mélodique et travaillé dans son enrobage, l'album assoie le statut du groupe de groupe le plus vendeur du genre. Malheureusement, le son absolument catastrophique et scandaleux pour un groupe de cet acabit vient ternir le tableau.
Dimmu Borgir de son côté acquiert son statut de « concurrent » à Cradle en sortant Enthroned Darkness Triumphant, très mélodique lui aussi, très violent aussi mais avec des claviers encore plus présents par riffs successifs. Les chiffres de vente, bien que pas encore à la hauteur de ceux de Cradle, sont très bons.
Dans un black beaucoup plus tranchant et « pur », Marduk crée Nightwing, qui apporte de l'air en mettant un peu de côté les blast continus pour introduire des pointes de heavy. Porté par d'excellents riffs il s'agit tout simplement de son meilleur album.


Notre meilleur album ? Oui pourquoi pas. Vous en reprendrez bien une louche.

Cette année 1998 est donc très bonne niveau chiffre de vente. Pourtant artistiquement, ces 3 albums masquent la forêt, cruellement vide. Les grands groupes ne produisent plus, seul Immortal a réussi à continuer, non sans mal. En effet, le groupe perd son guitariste Demonaz en 1997 pour des problèmes physiques au bras et c'est donc Abbath qui se voit propulsé au rang de guitariste-chanteur.


On peut pas toujours être immortel ...

Dans l'underground, Obtained Enslavement réussi un petit tour de force en délivrant du black metal à claviers qui soutient la comparaison avec Emperor : Soulblight est son nom. Des riffs puissants renforcés par des claviers merveilleusement intégrés le tout soutenu par une batterie ravageuse, l'album est superbe.


Superbe

1999 continue le travail de sape de 1998, à savoir peu de sorties artistiquement valables. Immortal se relève de ses galères avec At the Heart of Winter qui calme très clairement le jeu niveau blasts et fait nouveau, laisse entrevoir des influences heavy dans ses chansons. L'album est surprenant mais devient un classique de la 2e période du groupe, plus posée et réfléchie, mais aussi plus talentueuse.


Ca va mieux !

Satyricon se mue aussi dans un Rebel Extravaganza remplit de violence crue et aussi de touches électro. Ca reste très bon, cependant moins que Nemesis Divina et les fans crient à la trahison.
L'infatigable Dimmu Borgir fait grincer de plus en plus les dents en sortant Spiritual Black Dimension dont l'imagerie est de plus en plus travaillée et surtout dont la musique devient incroyablement facile d'accès. De grandes envolées de claviers très doux entretiennent le caractère quasi pop de l'album et les guitares tout sauf black enfoncent le clou. Le groupe perd même en qualité.

Emperor sort lui aussi un album, mais il laisse un sentiment très mitigé aux fans. IX Equilibrium est en effet difficilement qualifiable de black metal réellement. Clairement influencé death il valide la direction vers une musique toujours plus complexe du groupe. Immense déception pour certains, il demeure un album hautement recommandable d'un groupe que le génie n'a pas fuit pour autant.

Et ce sera tout pour 1999. L'underground encore lui permet de ronger un peu son frein. Il fournit 666 International de Dodheimsgard, album par moment étouffant de violence, d'autres surprenants d'électro, il ouvre de nouvelles brèches dans lesquelles s'engouffrer pour le black metal.

Les tentatives de renaissance

1998 et 1999 auront marqué un très net ralentissement de la production black, tant en quantité qu'en qualité. Les groupes majeurs ne sortent presque plus d'albums ou mettent de l'eau dans leur vin. Les nouveaux se font rares et aucun ne perce vraiment. Bref, le genre est moribond après avoir vécu une début de décennie totalement folle. Seul grain de folie, et pas des moindres, Taake, encore norvégien qui manie le sale, le cru, le malsain à la mélodie pour marier les meilleurs éléments de Darkthrone et Emperor dans un magnifique Nattestid ..., brillant de conservatisme et de nouveauté.


Sombre et glacé, traditionnel et nouveau

2000 est la date choisie par LE groupe pour faire son retour définitif. 6 ans après son unique album et après un mini convaincant, Mayhem refait surface, sans son guitariste fondateur bien sûr, mais avec Hellhammer à la batterie, dans le groupe depuis 1989 et Necrobutcher à la basse présent dès les débuts. A ceux-ci ce sont greffés Maniac au chant, un retour donc, et Blasphemer à la guitare qui prend en main la composition aussi. Le moins qu'on puisse dire c'est que ce retour fait parler !
Imaginez que le groupe est revenu avec un album faisant allègrement la part belle à l'expérimentation, et il n'y va pas avec le dos de la cuillère. Electro/trip hop par endroit, froid et mécanique dans d'autre, martial ailleurs, du chant clair par endroits, le black metal ne nous avait que peu habitué à ça, voire pas du tout. Le public est quelque peu médusé par ce retour et les fans de la première heure sont évidemment déçus. Mayhem acquiert par contre un immense respect en contrepartie de toute une nouvelle frange de mélomane. Un indispensable de black moderne et une sacrée claque au cul de tous. Le groupe se permet de marquer le genre une 2e fois.


PAM !!! Dans la fourmillière du black !

Le France commence à sortir de l'ornière via Seth qui a produit un remarqué Les blessures de l'âme en 1998 et qui réédite l'exploit avec un L'Excellence, enregistré en Norvège, sorte de brûlot polaire et expérimental, un peu, avec ses guitares sèches. Riffs acérés et production froide en font un indispensable. L'année suivante Nehemah rejoint les troupes françaises avec Light of a Dead Star … qui renvoit directement à Darkthrone et A Blaze in the Northern Sky, la qualité presque équivalente ! Et Belenos explose enfin avec un vrai batteur pour produire Errances oniriques qui reste son meilleur album à ce jour, une merveilleuse démonstration de black metal cru et superbement joué et composé.


Une jolie brochette à la française

Emperor meurt avec un dernier Prometheus bancal, étouffé par son ambition.


Bye bye ...

Darkthrone qui n'avait jamais vraiment quitté le navire retrouve de la vigueur avec un PlagueWielder qui remet les pendules à l'heure : ils sont le black metal. Un son toujours limite, des riffs hantés et une ambiance glaciale que … seuls eux savent créer avec une telle aisance.

Pourtant 2001 malgré son marasme va sortir l'Album de Dimmu Borgir. Puritanical Euphoric Misanthropia déboule avec le statut de premier album de black metal enregistré avec un véritable orchestre sous ses ordres. Comme le groupe a en plus décidé de faire des riffs de tueurs et d'abandonner la pop avec un son énorme, bien que trop triggé pour la batterie, il accouche tout simplement du 2e choc de la décennie après Mayhem. Fantastique et majestueux.


Gasp, se dit d'un habitant de la Gaspégie, mais aussi à l'écoute d'un album monumental.

Immortal sort Sons of Northern Darkness en 2002, ce qui est sa plus grande réussite de mélange entre black froid et violent et gros son à riffs heavy. Le groupe entame malheureusement par la suite une longue pause qui doit se finir en Septembre 2009. Satyricon s'engage sur une voie plus catchy avec Volcano qui dévoile des éléments thrash et groovy. Shining enfin fait parler de lui, avec son leader charismatique Kvarthforth par le biais d'un black metal suicidaire nouveau par son mélange de rythmique lancinante à des ambiances plus typiquement black metal. Son III est une réussite qui plongera de nombreux auditeurs dans la dépression.


Le black metal, ce sont avant tout des personnes attachantes. Et aussi de la bonne musique à portée de clic.

Ce sera à peu près tout pour cette année bien pauvre … Pendant ce temps là, la graine a pris sur le Nouveau monde et des formations comme Leviathan ou Xasthur apportent un regard nouveau et dérangeant sur le genre.


Non, nous ne sommes pas spécialement fun, mais on fait de la bonne musique.

Très crades, très lancinantes des fois, dissonantes et oppressantes, ces entités font parler d'elles et prouvent que les Etats-Unis, malgré leur culture absolument pas propice au black peuvent produire des groupes bons, originaux et à la personnalité fortement marquée.

A écouter :

Dimmu Borgir - Sympozium
Immortal - One by One
Emperor - Thorns on my Grave
Belenos - Dernière rencontre
Satyricon - Angstridden
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.


Dernière édition par TheDecline01 le Lun 08 Fév 2010 0:45; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Ven 05 Fév 2010 10:36    Sujet du message: Répondre en citant

Je sais que je ne fais pas ça pour la gloire, mais voir le profond désintérêt exprimé par ici ...
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Dizayeure
Epic Fail


Inscrit le: 20 Aoû 2007
Messages: 6666
Localisation: Bap's Bed

MessagePosté le: Ven 05 Fév 2010 10:51    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien c'est bien dommage parce que j'ai trouvé ça très intéressant et j'ai pris le temps d'écouter tous les liens.

Bon, je savais que le black ce n'était pas pour moi, et ça ne fait que confirmer la chose. Mais en tout cas, bon boulot !
_________________
"Tous les hommes écoutent du métal... sauf les tapettes." David Douillet, 1998
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Faris



Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 2332

MessagePosté le: Ven 05 Fév 2010 11:34    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour la suite, ça m'a donnée envie de tenter le Mayhem, ptet un Obtained Enslavement et pourquoi pas un Puritanical Euphoric Misanthropia!
_________________
Give me grace and chemicals, I wanna run into...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 0:42    Sujet du message: Répondre en citant

Ok, merci de vos signes d'encouragement. J'ai mis à jour le post avec plus de liens/photos.
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Sven
Death 'n' Troll Dokthor


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 20266
Localisation: Trapped in a corner

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 1:33    Sujet du message: Répondre en citant

Je lirai ça bien attentivement dès que j'aurai le temps, promis!
:kiss:
_________________
Je suis une outre!!!

Not giving a fuck is awesome!
Jon Lajoie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 10:25    Sujet du message: Répondre en citant

Prometheus est le meilleur album de tous les temps et toi tu viens dire qu'il est "bancal"... :non:

Sinon, j'ai moins aimé cette partie que les autres. Il y a une suite non ? Tu vas forcément parler de Ordo ad Chao ?

Confused
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 12:20    Sujet du message: Répondre en citant

Oui oui, c'est pas fini, j'ai fait jusqu'en 2009.
Ordo ad Chao ? Euh ... je sais plus si j'en ai parlé. Mais ça m'étonnerait que non vu ce qu'il a apporté au genre encore une fois.
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Faris



Inscrit le: 16 Juil 2008
Messages: 2332

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 12:39    Sujet du message: Répondre en citant

Doomy a écrit:
Prometheus est le meilleur album de tous les temps et toi tu viens dire qu'il est "bancal"... :non:

Sinon, j'ai moins aimé cette partie que les autres. Il y a une suite non ? Tu vas forcément parler de Ordo ad Chao ?

Confused


Ce qui me gêne dans Prometheus et les albums solo du monsieur c'est le côté démo technique, production très froide qui ne m'émeut pas.
_________________
Give me grace and chemicals, I wanna run into...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 12:55    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai qu'il y a un côté froid vide de toute âme... Mais c'est à l'auditeur d'en trouver une! DBZ

Gnahaha...
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 13:41    Sujet du message: Répondre en citant

Oui enfin, ce qui est le plus dérangeant, c'est qu'à part une Thorns on my Grave géante et quelques passages géniaux, les compos sont en général assez décevante, ça manque de fougue.
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Guiomzappa
Grand Wazoo Keeper


Inscrit le: 11 Aoû 2007
Messages: 4151
Localisation: Delhi Katmandou CMB

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 18:58    Sujet du message: Répondre en citant

Sven a écrit:
Je lirai ça bien attentivement dès que j'aurai le temps, promis!
:kiss:


Idem, je me le garde sous le coude pour quand il sera finalisé.
_________________
...Music is the Best!

Conceptual Continuity in the Calembour
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Lun 08 Fév 2010 23:34    Sujet du message: Répondre en citant

On approche du temps présent ...

Le renouveau

Et c'est à ce moment que Deathspell Omega débarque avec Si Monumentum Requires, Circumspice. Nous sommes en 2003 et la première véritable déflagration du groupe résonne encore dans tous les esprits de ceux qui l'ont rencontrée. Après 2 albums, quelques démos variant du négligeable au bon mais terriblement classique, le groupe décide de renouveler le genre comme probablement jamais en introduisant une dimension technique indéniable à la musique. Couplée à une richesse des compositions hors du commun et une science du riff sans concurrence, le groupe choque. En petit comité d'abord car il est underground, mais rapidement la maladie se répand comme une traînée de poudre. Car en cultivant son mystère (personne ne sait à ce jour qui sont ses membres avec certitude) il a créé une agitation autour de lui. Qui plus est, pour la 1ère fois, le concept théologique qui appuie la musique (ou l'inverse ?) est poussé à son extrême avec des textes minutieusement travaillés et réfléchis. Pour toutes ces qualités le groupe sera loué, et à raison.


Plus c'est obscur, plus c'est culte, et surprise, meilleur c'est !

Aux alentours, le black metal semble toujours aussi calme. Pas grand chose à l'horizon si ce n'est Dimmu Borgir qui enfonce le clou avec un album encore mieux produit, avec un plus gros orchestre sur Death Cult Armeggedon. Un poil en-dessous de son prédécesseur pour l'intensité et la qualité des chansons, il n'en reste pas moins formidable.


Oouuuaaaaiiiisss on est bons musiciens, mais surtout, on est bôôôôôôôôôôôs. Non mais t'as vu un peu notre maquillage comme il est bien fait ?

En face, Cradle a lui aussi sorti son album à orchestre mais s'éloigne visiblement du black metal avec de nombreuses apparitions heavy, thrash et autres. Très bon néanmoins, mais pas de quoi satisfaire le fan de black.
Heureusement pour l'année, un groupe revient sur le devant de la scène en la personne de Enslaved. Ayant abandonné un style plus directement black metal pour une osmose de black et de prog des années 70, il délivre Below the Lights qui se pose en jalon du black progressif, merveilleuse pièce d'orfèvre qui mérite de nombreux égards quant à la qualité de ses arrangements. Enslaved trouve une seconde jeunesse et trace une voie que personne n'avait balisée auparavant. Chapeau.


6 albums, et l'évolution pousse toujours plus loin ! Attention, monstre à portée de clic.

2004 quant à elle marque l'arrivée d'une tendance assez étrange, sorte de retour aux sources du genre, le black'n roll. Darkthrone embraye le premier par son Sardonic Wrath mi black mi rock, mais il marque une rupture avec le black traditionnel d'antan.


Ouais ouais on sait, on a commencé à chier après ça.

Enslaved confirme son attachement au black progressif, et sa nouvelle vigueur avec Isa, mieux produit, il contient de jolies perles, avec un petit manque de folie comparé à Below the Lights. Le reste de l'année est anecdotique.

Bien vite elle fait place à 2005 avec ce qui est le plus grand coup de poing à la gueule du genre : Kénôse de Deathspell Omega. Si Monumentum Requires, Circumspice n'avait été qu'un galop d'essai rétrospectivement. Là, le groupe est clairement passé à la vitesse supérieure, niveau rythme, diversité des riffs, richesse des compositions ou génie. Un EP soufflant pour ¾ de sa longueur qui laisse sans voix … ou déçu. Car les fans plus traditionalistes n'aiment pas. Trop touffu et dense, démonstration technique stérile sont les reproches communément lancés. Qu'importe, un nouveau roi est en marche. Mêlant sans vergogne post rock, jazz et black metal (très majoritairement) Kénôse impose de nouveaux standards de qualité, ni plus ni moins.


Non, rien, c'est tellement phénoménal ...

A côté, c'est toujours le désert côté grosse sortie. Heureusement Taake sort en … Doedskvad son album le plus ambitieux et le plus réussi, sorte de mariage improbable entre le crade de Gorgoroth et d'une technicité relevée. Sinon, rien à vraiment signaler, seul l'underground donne des signaux réjouissants.


Né pour faire peur, mû par l'inspiration.

2006 est un nouveau tournant. Darkthrone dit officiellement au revoir au black metal avec The Cult is Alive. Pur album de black'n roll il montre où le genre a puisé ses racines. Très punk dans son esprit il demeure cependant à la lisière du genre. Satyricon suit de près avec Now, Diabolical, un poil plus black mais un condensé de groove, de rock'n roll et de black. Décidément, le black pur jus n'est plus trop à la mode. Enslaved continue sa route avec un Ruun toujours dans la veine black progressif, un poil moins agréable car trop policé, il n'en reste pas moins un bon album.

Les indispensables :

Dimmu Borgir - Progenies of the Great Apocalypse
Enslaved - Bounded by Allegiance
Deathspell Omega - Carnal Malefactor
Deathspell Omega - I
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
DarkSchneider



Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2431
Localisation: Saint-Michel-sur-orge (91)

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

TheDecline01 a écrit:
L'explosion initiale va trouver écho d'abord en Suisse alémanique où Tom G. Warrior décide de monter son groupe, ultra primitif et responsable d'un seul album : Hellhammer.



Je trouve cet album assez anecdotique et peu important vis à vis du Black metal. Musicalement ça reste dans la droite lignée de Venom (en moins bien je trouve) avec juste un côté moins rock'n'roll, plus heavy quoi. Mai ssans vraiment apporté grand chose de nouveau. D'ailleurs, Tom warrior le reconnaissait sans problème et ne comprenais pas que le public ait pu s'y intéresser, ce qui explique d'ailleurs qu'il ait splité Hellhammer (qu'il considérait comme du sous-venom) pour faire quelque chose de plus intéressant avec Celtic Frost.
Le 1er Bathory me semble d'une importance tout autre! là il y a vraiment un truc.
_________________
http://metal.nightfall.fr/index.php
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2012 16:28    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord avec le fait que le black-metal tel qu'on le conóit maintenant, ça commence avec Quorthon. Je me rappelle encore la baffe dans la gueule que je me suis pris quand j'ai écouté pour la première fois Under The Sign Of A Black Mark. A l´époque c'était... rien que l'intro... et Woman of Dark Desire.... Ahhhhhhhh !
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Cedric
Dave Mitaine


Inscrit le: 27 Oct 2010
Messages: 5504

MessagePosté le: Jeu 31 Mai 2012 8:49    Sujet du message: Répondre en citant

Très bon topo Dickie, même si on est d'accord, c'est impossible de tout dire, je trouve que t'as pas mal géré Heandbang

Ca me fait me souvenir de ce Monotheist qui était tellement bon qu'ils se sont dit "venez on re-split".

Putain, mains Dying God, ça c'était du bon !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Doomy
Pleureuse


Inscrit le: 19 Déc 2008
Messages: 5417
Localisation: Banlieue nord parisienne

MessagePosté le: Jeu 31 Mai 2012 12:13    Sujet du message: Répondre en citant

S'il est si bon, c'est parce que c'est du doom ! DBZ
_________________
« Teach me your mood, O patient stars !
Who climb each night the ancient sky,
Leaving on space no shade, no scars,
No trace of age and no fear to die.
»
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> Le Grimoire du Savoir Eternel Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island | Traduction par : phpBB-fr.com | Designed & images by Kooky