Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
DREAM THEATER - A Dramatic Turn Of Events (13 Septembre)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 33, 34, 35, 36, 37  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> La Tribune Du Héraut Omniscient [News]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
bap175



Inscrit le: 16 Oct 2007
Messages: 8356
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Ven 14 Oct 2011 6:32    Sujet du message: Répondre en citant

Même pas, tu sais je ne suis pas chroniqueur, si je suis devenu Eternoz c'est que j'appréciais le forum (mon côté masochiste ça) et j'ai été surtout à la base attiré par la qualité générale des chros de ce site, enfin à l'époque c'était les Immortels mais bon c'est pareil, donc point d'auto-masturbation ou je ne sais quoi, je trouve que les chros des autres webzines en général sont soit courtes, soit truffées de "je", soit complètement à côté de la description même de l'album, etc. Les Chros des Eternels suivent un schéma et des règles qui se ressentent dans la façon de la lire (intro, trois paragraphes environ et conclusion).
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Hell Kitty
Gildenblöw AdDickt


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 1302
Localisation: Ailleurs

MessagePosté le: Ven 14 Oct 2011 11:38    Sujet du message: Répondre en citant

Destination Rock lolilol (oui, c'est la seule réflexion que ça m'inspire).
_________________
Les clowns moqueurs, les jongleurs de boules, les acrobates, les magiciens, tout le monde danse en liesse.
La frénésie et le désir virevoltent en une étrange sarabande déguisé.
Entrez le carnaval! Joignez-vous la fête!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
lejoker
Maths As DT


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 3275
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 14 Oct 2011 18:59    Sujet du message: Répondre en citant

Moi, chaque fois ça me fait penser à ça.
_________________
Vous vulgarisez.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
religionnaire



Inscrit le: 03 Déc 2007
Messages: 127
Localisation: Chambre d'isolement no1

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 8:37    Sujet du message: Répondre en citant

Pourriez-vous, Ô grands de vous, faire preuve d'un "temps" soit peu d'indulgence envers ce Voici du rock qui ne fait que débuter, et qui tente pourtant, du mieux qu'il peut, de s'inspirer des Éternels dont le travail admirable, objectif et totalement indépendant constitue un véritable modèle de communication rockologique?
Pourriez vous même prodiguer quelques conseils? Ils ne demandent qu'à s'améliorer, ces Montebourgs du rock. Ils ne demandent qu'à parler de musique, de double croche, d'harmonisation promotionnelle, de fausses notes et même de silence...
Pensez-vous qu'il faille retourner au conservatoire? Entamer des études de journalisme? Arrêter la masturbation compulsive? Entamer une douloureuse psychanalyse? Boire davantage? Boire moins?
Nous sommes perdus... Aidez-nous...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
dreamer
[bot slayer] Rudess Must Die!


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 576
Localisation: sur le net

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 8:50    Sujet du message: Répondre en citant

Correction
religionnaire a écrit:
Arrêter la masturbation intellectuelle?
Faudrait commencer par là déjà.
_________________
()() °
( '.' )°
(")_(")
Ceci est un petit lapin. Copiez/collez le dans votre signature pour l'aider à dominer le monde
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
bap175



Inscrit le: 16 Oct 2007
Messages: 8356
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 9:39    Sujet du message: Répondre en citant

@Religionnaire: En même temps ceux qui ont pour l'instant critiqué ton site n’appartiennent pas à l'équipe éditoriale et "chroniquale" des Eternels, ton pamphlet tombe donc bien à l'eau.
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
religionnaire



Inscrit le: 03 Déc 2007
Messages: 127
Localisation: Chambre d'isolement no1

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 10:05    Sujet du message: Répondre en citant

Oh zut de zut! Pour une histoire de masturbation intellectuelle et de ligne éditoriochronicale, tout tombe à l'eau...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
bap175



Inscrit le: 16 Oct 2007
Messages: 8356
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 10:24    Sujet du message: Répondre en citant

Mouais ok.
_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
barbapopo
Fantomaths


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 5528

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 11:45    Sujet du message: Répondre en citant

Des conseils ?

* Arrêter le sarcasme et l'ironie, que ce soit dans tes réponses ou dans tes chroniques.
C'est vraiment la rhétorique du pauvre, et la lèpre d'Internet en général.

* Essayer d'être clair.
Et comprendre que la clarté, c'est le nec plus ultra en matière de qualités littéraires - beaucoup plus que les phrases à rallonge et les mots compliqués.

* Parler de musique dans tes chroniques.
Ce serait bien qu'au moins 80 % du texte traite du contenu, et non de l'emballage.

Voilà.
Déjà, ce sera un bon début.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
religionnaire



Inscrit le: 03 Déc 2007
Messages: 127
Localisation: Chambre d'isolement no1

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 12:32    Sujet du message: Répondre en citant

Deux mondes s'opposent mon cher barbapopo...

Si l'ironie et le sarcasme sont appartiennent au pauvre et au lépreux, le Religionnaire les considère bien plus dignes d’intérêt que le conformisme dégoulinant qui suinte de la plupart des blogs ou webzines de la toile.

Quant au fait d'être clair et de parler de musique, tu sembles là considérer ces deux notions comme prioritaires dans une chronique. Pourquoi vouloir que tous les chroniqueurs se conforment à ce modèle?
Lire une chronique qui parle de musique à 80% revient à se limiter au plancher des vaches, et notamment des bouses.
Le Religionnaire est de ceux qui considèrent qu'il faut savoir prendre de la hauteur, et notamment qu'aujourd'hui, la musique en elle-même (celle qui sort de nos jours) ne mérite certainement pas 80% d'une chronique.

Il est franchement très malhonnête de prétexter que de parler d'autre chose que de musique revient à la masturbation intellectuelle ou à faire du Voici.
L'art ne se limite certainement pas à l'instrument et au résultat "technique" de la création. L'art est aussi une affaire d'artiste, d'époque, de société, de psychologie, de contexte en somme. Il n'y a aucun mal à intellectualiser l'art tout comme il n'y a aucun mal à faire de la chronique un art.

L'analyse descriptive d'un disque n'a aucun intérêt. Ce qui compte, c'est la pensée d'un chroniqueur sur une oeuvre, et dans un contexte.

Si des chroniqueurs se sentent obligés de rédiger des guides d'achat plus dictés par la pensée des autres que par la leur (ex. ce disque plaira aux amateurs de ça, mais pas aux fans de ça), très bien, il en faut, mais heureusement, il n'y a pas que ça...

(Ca va? Pas trop de sarcasme là...)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Mr. Moods



Inscrit le: 24 Juil 2011
Messages: 584

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 12:47    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis globalement d'accord avec toi, Religionnaire. Encore faut-il que le lecteur ait été informé un minimum sur le contenu et la qualité d'un album... A partir de là, tout est permis - tant que la lecture reste plaisante, évidemment.
Les limitations, cadres pré-établis, etc. ne sont qu'autant de béquilles pour des chroniqueurs en manque d'inspiration. Je m'en suis d'ailleurs déjà ouvert sur le forum dans le thread dédié au nouvel album de Machine Head.
Quoiqu'il en soit, une chose que l'on ne peut pas retirer aux Eternels c'est que les chroniques, même quand elles sont chiantes (oui, ça arrive !) sont informatives. On sait donc où l'on va même si on lit parfois en diagonale.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
barbapopo
Fantomaths


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 5528

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 13:13    Sujet du message: Répondre en citant

Eh bien voilà : je préfère qu'on se parle comme cela, les yeux dans les yeux.

Pour le coup, ta réponse est claire - elle est même éclairante.

...Et dis-donc, justement : tu ne trouves pas que c'est plus agréable, cette clarté ? Aussi bien pour toi que pour moi ??

Du reste, je ne demande pas précisément à une chronique d'être claire ; je le demande à n'importe quel texte argumentatif.

"Il n'y a aucun mal à intellectualiser l'art", dis-tu. 100% d'accord. Mais alors, dans ce cas, bien retenir un autre précepte : "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement."
C'est l'exigence numéro 1 quand on écrit pour quelqu'un d'autre (et même quand on écrit tout court, à bien y réfléchir). Y compris pour faire des effets "artistiques", ou traduire des impressions floutées.



L'Art, par contre, c'est le gros trou noir que tu m'ouvres au milieu de ton argumentation.

C'est un syllogisme connu, dont pour moi toutes les prémisses sont foireuses :

1. On peut faire ce qu'on veut en art
2. "il n'y a aucun mal à faire de la chronique un art"
Donc, si je te suis bien, il n'y a aucun mal à faire ce qu'on veut dans une chronique.


"Oui, mais non."


On ne s'entendra jamais là-dessus.
Personnellement, je me fiche de savoir si la chronique est un art ou pas. Je sais juste qu'il y a deux pôles indéboulonnables :
- le plaisir et l'expression des musiciens d'un côté
- le plaisir éventuel de l'auditeur de l'autre

Entre ces deux moments de musique, une chronique, un article, c'est bien peu de choses. Un journaliste n'est qu'un journaliste, qu'elle que soit la façon dont on retourne le problème.
Et la plus réussie des chroniques ne procurera jamais le millième du plaisir qu'on peut éprouver à entendre ou à jouer soi-même un morceau de musique. Jamais-jamais.
L'art est ailleurs, je te le jure.


D'un point de vue littéraire aussi, du reste. La plus réussies des chroniques restera toujours une chronique, c'est-à-dire du lierre sur un tronc d'arbre.
On est très loin d'une nouvelle, d'un roman, ou d'un poème qu'on arrive à terminer - et qui, eux, sont des créations, existent pour eux seuls... Vraiment très loin.

Face à tout cela, je crois donc que le chroniqueur doit garder une certaine humilité (qui, vraiment, n'a rien d'humiliant).


Tu es libre, bien sûr. Il n'y a pas de règles, il n'y a pas de gendarmes de la chronique ; et le fait d'écrire inclut forcément des procédés "artistiques", qui peuvent étourdir les rédacteurs ambitieux.
Mais cette liberté n'autorise pas à dire n'importe quoi ; et la sanction d'une chronique en roue libre, c'est forcément le genre de messages que j'ai posté un peu plus haut. L'impression de lire du vide.



Pour conclure, même si tu t'entêtes à voir la chronique comme un art, sache qu'en art, je trouve beaucoup plus courageux (et au final beaucoup plus productif) de s'astreindre à un cadre, de se plier à certaines règles - de clarté, de description, de respect du lecteur - plutôt que d'écrire au fil de la plume, et de s'asseoir au sommet de la montagne en se proclamant roi du monde.

Louis XIV, incriticable et tout-puissant, n'a jamais écrit que des merdes auto-satisfaites.
Racine, encadré par la critique, les convenances et les trois unités, a pondu des tragédies dont on parle encore aujourd'hui.

Je ne sais pas quel camp tu préfères, mais moi j'ai choisi.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
religionnaire



Inscrit le: 03 Déc 2007
Messages: 127
Localisation: Chambre d'isolement no1

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 13:26    Sujet du message: Répondre en citant

Le Religionnaire confirme : il n'y a aucun mal à faire ce que l'on veut dans une chronique. Ce n'est certainement pas une histoire de paralogisme.
Par ailleurs tu sembles limiter ta conception à la notion de plaisir (ton histoire de pôle) ce qui est bien mais insuffisant pour rendre compte de toute forme d'art ou d'expression.

La chronique n'existe pas pour rendre compte d'un plaisir, mais pour faire réagir le lecteur, que cette réaction soit colorée positiviement ou négativement, et qu'elle débouche sur de l'interêt et pourquoi pas : de la fidélité.

S'il y a bien quelque chose qu'un chroniqueur ne devrait pas faire, c'est donner au lecteur ce qu'il veut, pas plus qu'il ne doit donner ce qu'il veut à la moindre maison de disque.

Cette indépendance, certes illusoire, mais vers laquelle le chroniqueur doit tendre, elle concerne aussi le lecteur, donc les communautés de lecteurs dans leur ensemble. Et la dictature du lectorat est peut être pire que celle de l'industrie du disque, car beaucoup plus vicieuse et violente à la fois.

Loin du Religionnaire l'idée de considérer toute hostilité à l'égard de ses chroniques comme signe de son talent, mais il estime en revanche remplir la mission qu'il s'est fixée : faire réagir et captiver le lecteur.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
barbapopo
Fantomaths


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 5528

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 13:32    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai plus trop le temps de répondre mais

Citation:
Par ailleurs tu sembles limiter ta conception à la notion de plaisir (ton histoire de pôle) ce qui est bien mais insuffisant pour rendre compte de toute forme d'art ou d'expression.


Si. En définitive, au bout du bout du compte, je te jure que si.
Toujours.

Citation:
Et la dictature du lectorat est peut être pire que celle de l'industrie du disque, car beaucoup plus vicieuse et violente à la fois.


Faudrait développer, mais c'est deux choses qui reviennent très souvent sous vos plumes : la dictature du lectorat et des "fans", l'ennemi ultime.

Mais je crois que vous êtes un peu dans les fantasmes, là...

Personne ne dicte rien à personne, ici. Je ne suis même pas sûr que ce soit le cas chez des magazines comme Rock Hard, ou Noise...


Citation:
Loin du Religionnaire l'idée de considérer toute hostilité à l'égard de ses chroniques comme signe de son talent, mais il estime en revanche remplir la mission qu'il s'est fixée : faire réagir et captiver le lecteur.


Ce n'est pas très difficile, de faire réagir les gens. Quelqu'un qui vient chier dans mon assiette me fera réagir également.

Mais fais-tu réagir les gens constructivement ?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
religionnaire



Inscrit le: 03 Déc 2007
Messages: 127
Localisation: Chambre d'isolement no1

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 14:38    Sujet du message: Répondre en citant

Décidément, entre plaisir et fantasmes, tu sembles quelque peu te voiler la face. Tu me jures des choses, c'est bien gentil mais c'est creux, tout comme lorsque tu nies la dictature du lectorat. Doit on se plier à ton argument d'autorité? Bof...
Quant à ce qui est de chier dans une assiette ou d'être constructif... Les deux notions ne sont pas incompatibles.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
barbapopo
Fantomaths


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 5528

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 15:00    Sujet du message: Répondre en citant

Je voudrais que tu me définisses ce que c'est que la "dictature du lectorat".

Dis-moi ce que c'est, donne-moi des exemples. Comment la ressens-tu chez toi, par exemple, ou chez les autres ?

Sois concret.




PS :
religionnaire a écrit:
Doit on se plier à ton argument d'autorité? Bof...


Tu ne manques pas d'air, quand même... Mais passons.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
religionnaire



Inscrit le: 03 Déc 2007
Messages: 127
Localisation: Chambre d'isolement no1

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 15:47    Sujet du message: Répondre en citant

Tu me demandes d'être concret mais la notion de plaisir à laquelle tu résumes toute démarche en lien avec l'art reste d'un vague considérable.

Tu veux des arguments solides et précis alors que de ton coté, tu te contentes de réfuter en jurant, en niant et en invoquant des pseudo-fantasmes.

Le Religionnaire aime débattre et user des techniques de manipulation les plus en vogue, mais il sait également parer celles de l'interlocuteur, notamment les tiennes. Tu ne fais pas face à un simple branleur...

Si toutefois tu ne souhaites pas effectuer le premier pas, le Religionnaire te suggère de lire sa tribune sur l'intolérance à la critique si tu ne la connais pas déjà : http://www.destination-rock.com/tribune/sujet-intolerancealacritique.html

On peut y trouver un début de réponse concernant cette fameuse dictature du lectorat.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Mr. Moods



Inscrit le: 24 Juil 2011
Messages: 584

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 16:02    Sujet du message: Répondre en citant

Petite appréciation de vos échanges vu de l'extérieur...

Sur le fond, j'étais plus d'accord avec Coré que Barba. Oui mais voilà, Coré déblatère son speech comme un bon apparatchik du parti avec un faux fond anar assez puant, je dois dire. Ses arguments sont creux au mieux, franchement bidon au pire (la dictature du lectorat, je pouffe)... Alors qu'il aurait suffi de dire qu'il existe, en France, deux écoles de "reviewage" : celle de la presse spé où on est sérieux et on traîte de son sujet informativement. C'est souvent laborieux mais ça a le mérite de la précision. Et celle (salut Bayon) des Actuel, Libé & co, où le chroniqueur est le centre du tout et la musique qu'il traîte un élément périphérique dont on se débarasse (avec talent quand l'auteur est à la hauteur).
Les deux formules se défendent et peuvent même se marier. C'est d'ailleurs ainsi qu'on obtient le meilleur résultat, l'objectivité subjective adossée au plaisir des mots en somme... Après, on remarquera que la concision est souvent dans le camp des laborieux, c'est tout à leur honneur.
Mais voilà, sur le net, les héritiers de la formule informative ont trop tendance (ici compris) à s'étendre plus que de raison sous couvert d'une volonté maniaque et franchement inutile de disséquer chaque album avec une précision qu'ils disent chirurgicale mais n'est en fait que pinaillerie excessive et logorrhée assommante. Le bilan en est qu'ils sont plus souvent survolés que lus.
En bref, chacun ferait bien de s'inspirer un minimum du voisin qui n'est pas forcément l'ado nular nazi qu'on pense et se regarder dans le miroir pour voir si, par hasard, on ne se serait pas vu un peu plus beau qu'on est en vérité.

EDITH me dit de rappeler à Coré que si il n'arrête pas de parler de lui à la 3ème personne, il va vraiment finir par se prendre des baffes et ils ne les aura pas volé. :P
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Blackmore
WebMasta sous LSD


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 6814
Localisation: Dans ton pc

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 16:28    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Alors qu'il aurait suffi de dire qu'il existe, en France, deux écoles de "reviewage" : celle de la presse spé où on est sérieux et on traîte de son sujet informativement. C'est souvent laborieux mais ça a le mérite de la précision. Et celle (salut Bayon) des Actuel, Libé & co, où le chroniqueur est le centre du tout et la musique qu'il traîte un élément périphérique dont on se débarasse (avec talent quand l'auteur est à la hauteur).


C'est un peu simpliste, on trouve aussi des journalistes qui essayent de faire un travail d'analyse qui ne se contente pas d'être uniquement informatif. Mais pour le coup, ça demande un énorme travail et la lecture peut devenir vraiment laborieuse SI on ne fait pas un minimum d'effort en tant que lecteur.

Maintenant, chacun voit midi à sa porte. On essaye d'être au minimum informatif chez nous, ça nous empêche pas à l'occasion de faire un travail plus "conceptuel" sans forcément parler d'analyse.

Après, faut aussi comprendre que tout ça, c'est du boulot. Que les chroniqueurs de webzine font ça par passion et ne gagne RIEN sauf des insultes à l'occasion.
_________________
Citation:
Listening to this album is like being buried alive in kittens.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
religionnaire



Inscrit le: 03 Déc 2007
Messages: 127
Localisation: Chambre d'isolement no1

MessagePosté le: Dim 16 Oct 2011 16:44    Sujet du message: Répondre en citant

Mr. Moods a écrit:
Petite appréciation de vos échanges vu de l'extérieur...

Sur le fond, j'étais plus d'accord avec Coré que Barba. Oui mais voilà, Coré déblatère son speech comme un bon apparatchik du parti avec un faux fond anar assez puant, je dois dire. Ses arguments sont creux au mieux, franchement bidon au pire (la dictature du lectorat, je pouffe)... Alors qu'il aurait suffi de dire qu'il existe, en France, deux écoles de "reviewage" : celle de la presse spé où on est sérieux et on traîte de son sujet informativement. C'est souvent laborieux mais ça a le mérite de la précision. Et celle (salut Bayon) des Actuel, Libé & co, où le chroniqueur est le centre du tout et la musique qu'il traîte un élément périphérique dont on se débarasse (avec talent quand l'auteur est à la hauteur).
Les deux formules se défendent et peuvent même se marier. C'est d'ailleurs ainsi qu'on obtient le meilleur résultat, l'objectivité subjective adossée au plaisir des mots en somme... Après, on remarquera que la concision est souvent dans le camp des laborieux, c'est tout à leur honneur.
Mais voilà, sur le net, les héritiers de la formule informative ont trop tendance (ici compris) à s'étendre plus que de raison sous couvert d'une volonté maniaque et franchement inutile de disséquer chaque album avec une précision qu'ils disent chirurgicale mais n'est en fait que pinaillerie excessive et logorrhée assommante. Le bilan en est qu'ils sont plus souvent survolés que lus.
En bref, chacun ferait bien de s'inspirer un minimum du voisin qui n'est pas forcément l'ado nular nazi qu'on pense et se regarder dans le miroir pour voir si, par hasard, on ne se serait pas vu un peu plus beau qu'on est en vérité.

EDITH me dit de rappeler à Coré que si il n'arrête pas de parler de lui à la 3ème personne, il va vraiment finir par se prendre des baffes et ils ne les aura pas volé. :P


Le Religionnaire n'a que rarement constaté une attitude aussi projective... Vous le dites "creux", "puant", vous menacez d'envoyer des baffes? Voilà, tout est écrit... C'était déjà désagréable de se déplacer jusqu'ici, mais alors là...
Sinon, Blackmore n'a pas tort (d'autant plus que ça rime)...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> La Tribune Du Héraut Omniscient [News] Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 33, 34, 35, 36, 37  Suivante
Page 34 sur 37

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island | Traduction par : phpBB-fr.com | Designed & images by Kooky