Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Citations Express : j'ai lu, ça m'a plu !
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> L'Antre du Troll Mélomane [Discussions]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Pingouin
Jean-Pierre Elkathrash


Inscrit le: 15 Jan 2010
Messages: 5306

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 16:38    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai un p'tit faible pour une certaine dose d'humour dans les textes, à condition que tout soit pas sacrifié sur l'autel de la vanne. Megadeth et Exodus sont forts pour ça.

Premiers exemple avec Hook in Mouth qui tacle le Parents Music Resource Center, comité de régulation de la violence et du sesque dans les produits de loisir. Je crois bien que c'est ce truc qui est à l'origine du fameux "Parental Advisory".

Mitaine a écrit:
F is for fighting
R is for red
Ancestors' blood in battles they've shed
E we elect them
E we eject them
In the land of the free and the home of the brave
D for your dying,
O your overture
M they will cover your grave with manure
This spells out FREEDOM, it means nothing to me
As long as there's a P.M.R.C


Dans Countdown to Extinction, il taille les chasseurs, dont un certain James H.

Citation:
Squeeze the trigger that makes you Man
Pseudo-safari, the hunt is canned


Citation:
Tell the truth, you wouldn't dare
The skin and trophy, oh, so rare
(...)
Liars anagram is "lairs"
Man you were never even there
Killed a few feet from the cages
Point blank, you're so courageous


Sweating Bullets : la schizophrénie.

Citation:
Hello, me, meet the real me and my misfits way of life.
A dark black past in my most valued possession
Hindsight is always 20-20, but looking back it's still a bit fuzzy
Speak of mutually assured destruction?
Nice story... tell it to "Reader's Digest"!


Dread and the Fugitive Mind : idem.

Citation:
If you shake my hand better count your fingers


Blackmail the Universe : Une attaque terroriste sur Washington.

Citation:
I red, white and blew it


Something I'm Not : Selon certains, c'est Lars Ulrich qui est visé. Pour d'autres, c'est Dave Ellefson. M'enfin qui que ce soit, il a dû avoir les oreilles qui sifflent.

Citation:
When you force me into doing what you love
Mark my words, no one loves you very much
And when you tried to change me and tried to replace me
I couldn't help but end just hating you
Being a fraud can only last so long
So what you sensed as a child returns
To choke out the voice, that told you money and fame
Would fill the cradle that you dug for yourself


Take No Prisoners : la chair à canon.

Citation:
Your body has parts your country can spare
By the way son, here's your wheelchair


Chez Exodus, c'est dans le même style. Par exemple; Burn Hollywood Burn à propos de la télé-réalité.

Citation:
Burn, hollywood, burn
When it's dead and gone we'll never miss a thing
No more rotten to the core little sweet sixteens
Time's running out on their minute of fame
Let's douse the fire by pissing on the flames

So young, bitch and famous
Hotel heiress, glamour queen
The only reason we know your name
Is bad night vision pornography
From the "real" housewives of botox hills
To the cunts of bel-air
You can't look away from the cathode ray
Why does anybody fucking care ?


Sealed with a Fist : la violence conjugale.

Citation:
When she took your hand in marriage
It didn't mean right across the face



Je pense évidemment à Skyclad aussi, qui mélange la dénonce et le lol avec des textes franchement bien tournés. Mais il y a tellement d'exemples que je sais même pas par où commencer.


Dernière édition par Pingouin le Jeu 15 Aoû 2013 16:50; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 16:39    Sujet du message: Répondre en citant

Cela dit ce n'est pas très gentil de ma part de pourrir ton sujet avec ça, mais j'aimerais bien qu'on créé un sujet juste pour discuter de ça parce que je pense que c'est important et potentiellement intéressant d'avoir le point de vue des Éternels sur la question. Sans aucune condescendance bien sûr :)
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Metalyogi
Disco Queen


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 2842
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 16:40    Sujet du message: Répondre en citant

Ouais enfin perso si j'écoute de la musique c'est pour la musique avant tout. Si je veux de beaux textes j'ouvre un recueil de poesie
_________________
Mon profil Last FM
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 17:00    Sujet du message: Répondre en citant

Justement, je pense que nous sommes beaucoup dans ce cas à écouter avant tout la musique, alors pourquoi se limiter à deux-trois langues?
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sly



Inscrit le: 18 Avr 2012
Messages: 611

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 17:07    Sujet du message: Répondre en citant

Metalyogi a écrit:
Ouais enfin perso si j'écoute de la musique c'est pour la musique avant tout. Si je veux de beaux textes j'ouvre un recueil de poesie


Et c'est un administrateur du forum Pain of Salvation qui poste ça. :(

Sinon, ne me sentant pas visé par le message de Fly, je ne prendrai personnellement pas part au débat. Mais je vous lirai avec plaisir.
_________________
Don't cry— With my toes on the edge it's such a lovely view...
Inside— I never loved anything until I loved you
Confide— I'm over the edge, what can I do?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Metalyogi
Disco Queen


Inscrit le: 14 Aoû 2007
Messages: 2842
Localisation: Rouen

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 17:12    Sujet du message: Répondre en citant

Ben ouais je sais que je loupe quelque chose en me privant des paroles. Mais la musique de Pain Of Salvation suffit largement pour me parler, pour me prendre aux tripes
_________________
Mon profil Last FM
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sven
Death 'n' Troll Dokthor


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 20266
Localisation: Trapped in a corner

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 17:16    Sujet du message: Répondre en citant

@ Fly: avec un peu de mesure et d'auto-critique, tout ce que tu dis est largement plus acceptable et compréhensible. Et j'approuve d'ailleurs ton message et le sujet que tu soulèves est assez intéressant et pourrait effectivement mériter un débat. (et ça me coûte de ne pas mettre de smiley sympathique qui enterre la hache de guerre à la fin de ma phrase)
_________________
Je suis une outre!!!

Not giving a fuck is awesome!
Jon Lajoie
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 17:22    Sujet du message: Répondre en citant

Je me suis promis d'arrêter les one-liners cassants, mais parfois c'est plus fort que moi. Le pire c'est que je me sens toujours mal après coup... Allez :emo02:
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Droom
Oslow


Inscrit le: 15 Fév 2012
Messages: 3419

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013 17:25    Sujet du message: Répondre en citant

Pas le temps de développer pour le moment (enfin si, mais j'ai mal aux yeux donc zou l'écran). Simplement :

1) Voilà le sujet de vous cherchiez : http://eternels.vosforums.com/quelle-importance-attacher-aux-paroles-t7685.html

2) Fly, je t'ai repris peut-être un peu facilement mais j'étais dans une mauvaise demie-journée. Et pour le coup, j'ai pas aimé ton message, encore moins dans un topic volontairement pas prise de tête. Du coup, suivant le sujet de ton post sur les langues, je viens de réécouter Alcest et, en plus d'avoir lu du français, je suis plus cool.

3) Ton développement m'a l'air d'être très intéressant. Je le lirais avec attention, mais plus tard.

4) J'approuve Pingouin et ses références Mustainiennes. Il est (était ?) vraiment piquant, le rouquin, dans ses grands moments.

5) Je suis ravi de voir qu'on est pas obligé de s’étriper comme des imbéciles comme ce serait le cas sur la majorités des forums.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar 20 Aoû 2013 14:23    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, comme j'ai plus ou moins tué ce sujet avec mes conneries, je prends sur moi d'essayer de le faire revivre en y allant des paroles de l'époustouflante "Le vent m'appelle par mon prénom" de Marie-Pierre Arthur, en espérant que son sublime refrain saura faire vibrer la corde sensible des plus réfractaires à la chanson francophone moderne :

La chanson

Citation:
Je suis un fantôme en abîme
Au beau milieu de millions d'anonymes
Au beau milieu de tous ces fous qui dansent
Je m'imagine le vent de mon enfance

Mais quand j'reviens d'où je viens
Je retrouve mon horizon
Le ciel me prend par la main
Le vent m'appelle par mon prénom


Évidemment, les harmonies de Louis-Jean et la réalisation aident beaucoup, mais personnellement, étant moi-même un "déraciné", je dois avouer que les paroles me touchent particulièrement :(
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Avast !



Inscrit le: 28 Juil 2012
Messages: 185
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Jeu 22 Aoû 2013 16:40    Sujet du message: Répondre en citant

Allez hop, pour appuyer le fait que les textes en français, c'est bien, j'y met du mien : (même si vous n'aimez pas le rap, je vous demande juste d'écouter ces trois morceaux :))

https://www.youtube.com/watch?v=IFXtygbdAmU

Citation:
Laisse moi rapper en paix, pour la magie
Pour ces moments d'éternité qui me raccrochent à la vie
Quand je vous que ça brille dans les yeux de ma fille
Pour cette lueur fragile qui me réchauffe et m'envahit
J'aimerais quitter la noirceur de mes mots
J'aimerais connaître le repos
Éliminer les parasites de mon système
Courir le monde et retrouver le goût du café crème
Mais j'ai perdu l'innocence du bac à sable
Et laissé le plan de ma cabane au fond de mon cartable
Me voilà fait comme un rat comme la plupart
À espérer que le bonheur viendra plus tard
En attendant je vis à l'affût de la moindre éclaircie,
Celle qui nourrit mon âme et me réveille de l'inertie
Cette poésie imperceptible du quotidien
Celle qui efface les mauvaises passes et fait du bien

Laisse moi rapper en paix(x2)
Rien qu'une fois, rapper en paix
Et je m'en vais, rapper en paix

Laisse moi rapper en paix contre l'impossible
Pour l'inconnu pour cette étoile inaccessible
Le parfum du mystère contre le destin,
Pour la beauté du hasard et la force de ses mains
Laisse moi sentir que seul le ciel est ma limite,
Que je récolterais ce que je sème car moi aussi je le mérite
Que tout est permis, que rien n'est fermé
Qu'il est toujours temps de réagir, de transformer
Que c'est ici que ça se joue ici et maintenant
Que j'ai besoin d'arroser la fleur qui pousse à l'intérieur
Qui parle d'inférieur ?
J'ai la fierté et l'estime de ma personne vieux
Au grand dam de ceux que ça étonne
Je ne sais pas où je vais, je ne sais pas qui je suis
Mais je sais d'où je viens, et je sais ce que je fuis
C'est pour la sève de mes rêves les plus enfouis
Pour cette flamme qui m'attire et m'éblouis

Laisse moi rapper en paix(x2)
Rien qu'une fois, rapper en paix
Et je m'en vais, rapper en paix

Laisse moi rapper en paix l'amour et l'amitié
Quand je réponds à l'appel, quand la belle me fait du pied
C'est pour ces bras tendus qui m'aident et me soutiennent,
Ces oreilles qui m'écoutent, ces cœurs qui me comprennent
C'est pour la joie des retrouvailles
Qu'est ce que tu deviens l'ami, raconte ça fait un bail!
Comment ça va par chez toi, et la famille?
Tu m'as manqué poteau la vie nous éparpille
Au nom de toutes ces heures passées à refaire le monde
Cette fraternité que le soleil inonde
Besoin de les serrer dans mes bras de faire le plein, vieux
La vie sans eux c'est fade comme un repas sans pain
Alors laisse moi rapper en paix ce qui me fait tenir le coup
Ce qui vaut la peine, à quoi je m'accroche
Ce qui me ramène à la raison ce qui m'empêche de devenir fou
Ce qui me retiens de me faire sauter la caboche

Laisse moi rapper en paix(x2)
Rien qu'une fois, rapper en paix
Et je m'en vais, rapper en paix


Une autre du même groupe, une "sympathique" reprise de La Marseillaise :

https://www.youtube.com/watch?v=Zk7wxJYqIMw

Citation:
Je suis l'appel de l'épée conservatrice
Et il est l'heure, je veux des preuves de ton sens du sacrifice
Allez lève-toi, bats-toi, tue pour moi !
Fais couler le sang impur sans demander pourquoi
Viens suis moi ! Je suis la plus belle cause pour mourir
Au nom de toutes tes bouches à nourrir
Contient ta douleur fais ton devoir avec passion
Question d'honneur pour la grandeur de la nation
Les traitres et les ordures moi je leur plante mon drapeau
Et à grand coup de clés à mots
Je les torture je les Guantanamo
Ne t'avise surtout pas de renier ton pays
Je te veux docile, écoute et obéis


J'aime la discipline, la hiérarchie, les uniformes et les insignes
Je protège l'ordre établi respectueux des traditions
J'ai horreur du changement
je tiens a garder ma place donc je la défends
Testostérone à bloc je donne dans la gonflette
Ni mauviettes ni tantouses j'ai l'esprit de compet
Esprit de conquête un faible pour les coups bas
Chauvin imbus de moi je revendique la grosse tête
je me complais que dans l'excès et la démesure
Homme d'exception je viens marquer l'histoire de ma signature
Je kif les bains de foules qui veulent l'assise à mon statut
Ces grandes messes populaires qui t'en mettent plein la vue
Je prends mon pied dans les tribunes de tous les stades
Ces jours de fête l'étendard levé je parade
La foule m'acclame et s'égosille sous mon emprise
Et moi je rigole quand ça déborde quand elle se radicalise


Animé par le désir de dominer
Je suis né pour briller, le faire savoir au monde entier
En temps de crise je gonfle mes rentes dans la misère
Je divise et encourage le repli communautaire
Chacun pour soi et Dieu pour tous
Je croque les faibles je m'étends je les repousse
Je fonce sur tout les fronts refuse de ronger mon frein
je sais qu'au bout du compte il ne peut y en rester qu'un
Fier de mes frontières je choisis mes étrangers
Si je pouvais les autres, je voudrais tous les étrangler
Les mettre au pas leurs montrer qui c'est le patron
Piller leurs richesses avant de brûler leurs maisons
Violer leurs femmes et purifier enfin leurs gènes
J'aime entendre leurs cris pour apaiser ma haine
Je voudrais les voir se prosterner devant mon Dieu
Je leurs imposerais mes valeurs fusil chargé entre les yeux


J'ai l'arme absolue pour diriger tout un empire
Je suis la race élue j'ai foi en l'avenir
J'ai vu les plus grands chefs s'assoir à ma table
Je les oriente, les conseille me sont tous redevable
A mon actif une pléthore que coups d'éclats
De somptueux complots, de messes basses, de coups d'états
J'ai l'art et la manière de servir leurs noirs desseins
Pour raviver ce feu même s’il te parait éteint
Je suis le silence des pantoufles avant le bruit des bottes
Souveraineté légitime j'ai l'appui du bulletin de vote
Et ouais ! Petit ! J'ai la main mise aux jeux des urnes
Simple formalité que je règle en réunion nocturne
J'ai la force de déplacer les montagnes n’aie crainte
Avec moi tu marqueras même la lune de ton empreinte
Abreuve toi de mon sillon ensemble tout devient possible
Sous mon couvert la pire ignominie parait crédible


Enfin j'érige des monuments à la gloire de mes martyrs
Et distribue deux trois médailles aux soldats qui ont pu revenir
Éternellement reconnaissant, une salve à l'enterrement
Je lâche des fleurs à leurs mémoires une fois par an
Je suis la propagande officielle
Ma face sur tous les murs j'avance béni du ciel
Je diabolise l'ennemi selon mes intérêts
Et joue sur tes peurs pour que la hache soit déterrée
Je sais très bien comment te retourner le cerveau
Je te travaille au corps jusqu’à trouver ta faille
Vulgaire chair à canon je ne donne pas chère de ta peau
Je suis ce vent qui rend fou dans les champs de bataille
Le ton les mots qu'il faut le chant parfait
J'fanfaronne galvanise les troupes et met le paquet
Je suis la voix du patriote aux yeux de braises
Tu connais bien une de mes filles on la surnomme la Marseillaise


Allons Enfants...
Allons Enfants...
Allons Enfants...


Et comme jamais deux sans trois (et ouais, de la contrebasse dans du hip hop ) :

https://www.youtube.com/watch?v=J7oXIjCp4Is

Citation:
Écoutez le requiem des ventres creux
Qui monte au loin un cran plus fort à chaque nouvelle recrue
Ces crocs sont acérés, brillent d'une blancheur nacrée
N'ayez crainte car ils n’attendent qu'une chose qu'on les libère de leur écrin
Nous vous cracherons nos cris coincés dans le gosier
Avec la poésie des bêtes de sommes qui sortent de l'enclos
Nous bannirons les mots ramollis de pleurs et de sanglots
Et ceux qui vous désignerons serons alors des plus grossiers
Et vous pourrez toujours nous jouer de la rhétorique
Oui nous aurons pour vous la langue lourde et méthodique
Vous accuserez le coup d'une mémoire séculaire
L'évolution de ce monde ne sera pour vous plus jamais salutaire


Le soulèvement aura lieu, l'air est électrique le temps est lourd et orageux
Le soulèvement aura lieu, Oui c'est une évidence et t'auras beau prier ton Dieu


Mais à quoi bon préparer votre retraite
Une horde d'affamé s'amassent en bas de vos fenêtres
Et pour vous alla cautériser l'endroit où croisse la tendresse
Oui messieurs c'est bien à vous qu'elle s'adresse
Son visage est d'un calme absolu
Et vous défie du fond des yeux d'un air ferme et résolue
Et la vous comprenez trop tard que votre époque est révolue
Que si on en est la c'est parce que vous l'avez voulu
La pluie inondera de larmes le pavé
Les vents de nos clameurs soufflera vos certitudes
Des coulées de dégouts engloutiront tous vos palais
Charriées par ce torrent qui sort du lit de sa servitude


Le soulèvement aura lieu, l'air est électrique le temps est lourd et orageux
Le soulèvement aura lieu, Oui c'est une évidence et t'auras beau prier ton Dieu


Finis les tons condescendants et les conseils paternalistes
Vos sourires narquois et tous vos traits d'humour raciste
vous ne pourrez plus vous afficher de dorures indécentes
Vous gargarisez de dividendes et jouir du fruit de vos rentes
Quand vous sonnerez la cloche seul le silence vous répondra
Vous maudirez votre petit personnel et les traiterez d'ingrats
Et nous ! Nous les batards, les rebuts et les déchets
Nous danserons autour du grand bûcher de vos rêves déchus


Le soulèvement aura lieu
Le soulèvement aura lieu, l'air est électrique le temps est lourd et orageux
Le soulèvement aura lieu, Oui c'est une évidence et t'auras beau prier ton Dieu
Le soulèvement aura lieu, l'air est électrique le temps est lourd et orageux
Le soulèvement aura lieu, Oui c'est une évidence et t'auras beau prier ton Dieu

_________________
« Et là, je lui ai dit : "Et si tu ne vis pas, tu n'as rien à raconter." »
~ Maynard James Keenan à propos d'une discussion avec un bébé.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
merci foule fête
Sex, Drugs & Cyril Rool


Inscrit le: 19 Juil 2012
Messages: 3165
Localisation: Colères banlieue sud

MessagePosté le: Dim 25 Aoû 2013 0:24    Sujet du message: Répondre en citant

Des paroles sympas, comme ça au débotté, et pas forcément metal ? À part Brassens dont chaque texte pourrait être étudié en cours de français (Fly, si tu me lis), ce qui me vient là tout de suite maintenant c'est ce vers terrible de The Boy with the Bubblegun de Tom McRae :

If words could kill I'd spell out your name

Et les paroles de Gros Poisson dans une petite Mare par Orelsan :

[Intro]
"- Dis, Tonton Orel : tu pourrais nous raconter une histoire ?
- Ok ! Ça s'appelle : "Gros poisson dans une petite mare". Ça parle des gens qui s'donnent trop d'importance ! Vous êtes prêts les enfants ?
- Ouaaaaais !

[Couplet 1 - Orelsan]
Ok !
Jessica marche le torse bombé dans les rues d'son village
On lui donne vingt ans, elle en a dix-sept derrière le maquillage
C'est la biatch la moins moche de son bled paumé
Donc tous les gars du coin rêvent de la dégommer
Ses projets, c'est d'arrêter les cours, monter à la capitale
Pour devenir actrice ou faire du mannequinat
Ses rêves de starlette lui montent à la tête
Plus rien n'est assez bien pour elle, à part le strass et les paillettes
Elle sort avec Nico, vingt-six ans, physio
Rien dans l'crâne, tout dans la lacrymo
Dans la boîte, c'est lui qui fait la loi
Il est du genre à t'recaler juste pour te prouver qu'il a l'droit
Fier comme un roi sur son trône
Choisir qui peut rentrer lui donne l'impression d'avoir le contrôle
Il joue parfaitement son rôle d'enculé d'videur
Quand il te claque la porte à la gueule avec un air supérieur
Conclusion :
C'est pas parce que t'es la plus bonne du village que t'es bonne
C'est pas parce que tu gardes l'entrée d'la boîte que t'es l'boss
Si tu pèses à p'tite échelle, et qu'tu t'la racontes
T'iras nulle part, et ça sera trop tard quand tu t'en rendras compte

[Refrain - Chœur d'enfants et Orelsan]
Un gros poisson dans une petite mare
Le roi des fourmis, le prince des sous-fifres
Un gros poisson dans une petite mare
J'te parle de bluff, d'excès d'orgueil, d'abus d'pouvoir
Un gros poisson dans une petite mare
Le roi des fourmis, le prince des sous-fifres
Un gros poisson dans une petite mare
On trouve toujours plus fort que soi : c'est ça, la morale de l'histoire

[Couplet 2 - Orelsan]
Fabrice colle des affiches dans sa ville
Avec son nom écrit plus gros que l'artiste dont il fait la première partie
Son but dans la musique, c'est d'serrer des gamines
Et rentrer gratuit dans la seule boîte du coin où il est VIP
Vingt-quatre sur vingt-quatre avec sa suite
La vingtaine de personnes qui achète ses disques et lui suce la bite
Il joue les cainris sur la piste
Mais quand tu retires les lunettes de soleil de luxe, y'a plus d'charisme
Il passe son temps à dire qu'il est dans l'son au lieu d'en faire vraiment
Il trouve ses plans grâce à son grand frère Clément
Vingt-sept ans, organisateur d'évènements
Business-mythomane dans la musique et les vêtements
Manageur de jeunes plein d'espoir, qu'il emmènera nulle part
Ses contacts, c'est l'pote de la sœur du beau-frère d'une star
Le Eddy Barclay du Calvados
Tout dans l'bluff, jusqu'à son costard Dolce Gabanos
C'est pas parce que t'as vingt groupies qu'tu vends trop d'disques
C'est pas parce que tu passes trois coups d'fil qu't'es dans l'show-biz
Si tu pèses à p'tite échelle, et qu'tu t'la racontes
T'iras nulle part, et ça sera trop tard quand tu t'en rendras compte

[Refrain]

[Couplet 3 - Orelsan]
Dans l'monde du travail, j'ai croisé pas mal de fois les mêmes types
Des chefs d'équipes, des responsables de chaînes, des managers chez Quick
Qui vendraient leur mère pour grimper les échelons
À qui tu donnes un peu d'pouvoir, et qui pètent les plombs
Le dernier qu'j'ai rencontré s'appelle Claude, c'est son vrai nom
J'crois pas qu'il écoute mes sons, mais bon
Son empire c'est la réception, son carrosse c'est son Opel
Le pire c'est que c'est même pas l'boss de l'hôtel
C'est l'assistant d'direction
Un mètre soixante de frustration
Bon qu'à abuser d'sa situation
Quand il est pas en train d'lécher les boules du patron
C'est qu'il engueule ses collègues, comme si c'était une passion
Insultes, coups d'pression, réflexions mal placées
Des trucs qui donnent envie d'plus jamais travailler
Un vrai p'tit nazi
Obligé d'rabaisser les autres pour essayer d'aimer sa vie
Conclusion :
C'est pas parce que t'as du pouvoir que t'es l'chef
C'est pas parce que tu donnes des ordres qu'on t'respecte
Si tu pèses à p'tite échelle, et qu'tu t'la racontes
T'iras nulle part, et ça sera trop tard quand tu t'en rendras compte

[Refrain]

[Outro]
"Merci, Tonton Orel ! Elle était super ton histoire ! J'ai pas tout compris, mais y'avait plein d'gros mots !"
_________________
"[...]- le rythme véritable ne vient jamais de la répétition qui pourtant le prépare, mais du surgissement de l'étrange, d'un plan oblique à l'attention [...]" Alain Damasio - La Horde du Contrevent
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Droom
Oslow


Inscrit le: 15 Fév 2012
Messages: 3419

MessagePosté le: Mar 27 Aoû 2013 16:21    Sujet du message: Répondre en citant

J'aime bien Orelsan. C'est du rap pour ceux qui n'aiment pas le rap d'ailleurs. Il est souvent vulgaire à souhait, mais en même temps, j'aime bien ses thèmes, très terre à terre.

Sinon, en pleine séquence nostalgie, je réécoute le premier Pleymo et je me dis : "WTF, ai-je vraiment passé une bonne centaine de fois ce morceau dans la voiture familiale ?"

Pleymo - Siliclone Liquid a écrit:
Avec malice se glisse en oblique ton regard complice
Tu sais je suis un novice en terme de silice
Comme je suis curieux de laisser glisser mon vice
Entre les charmes de tes cuisses
Y a des jours comme ça on lâcherai
Tout pour se sentir effleuré
Frolé, apé par ces obus fabriqués
Au gré d'une société assoiffée
Mais tout aussi frustrée !

N'allant jamais de l'avant
Bousculant les soi-disant
Donne moi, donne moi ton essence
Rien de tel pour faire connaissance
Basé sur l'insouciance
Laissons nous bercer par l'errance
Après tout tu n'es qu'un clône
On te rempli de silicone
Liquide, liquide, voilà l'atmosphère du nouveau millénaire
C'est ça l'atmosphère du nouveau millénaire !

[Refrain:]
Take care, take care around, take care
Les biatches se clônent, pleines de silicone
Take care, take care around, take care, take care around
Take my hand and fly away
Your self esteem is probably pop around, then come around !

Depuis tant d'années on en avait maté du papier
Sans jamais réaliser une approche quelconque de cette réalité
Les seins siliconés ont déclenché
Dans mes neurones le syndrome d'un damné
Envouté malgré ma volonté
Je ne peux plus supporter les bonnets plus keus que D
Je ne peux plus supporter les bonnets plus keus que D !

J'aimerai retrouver ma normalité
Et ce n'est pas face à vous que la tendance va s'inverser
Tu vois je cherche en vain, j'essaye de m'expliquer
Les raisons pour lesquelles je ne peux jamais resister
Les décolletés me rendent tarés j'en suis barré
Ca paraît con mais c'est carré
J'donnerai ma tête à couper pour degrafer ton 95 D
T'façon c'est pas la peine de l'cacher
C'est clair qu'chui pas l'premier et ch'rai pas l'dernier !

[Refrain]

L'ambiance se decline mais putain keçkispasse ?
Et moi j'kéblo sur le beat de tes reins
Là tu me mets la misère
Lâche un peu ta partenaire
Non je ne peux plus tenir
Soutenir, je suis un martyr
Omnubilé par la vision de vos deux langues de femelles qui s'emmêlent
Percées comme mutilées, par devant par derrière
J'ai pas l'habitude qu'on me traite de la sorte
Peu importe, faut qu'j'm'effare les yeux
Sinon ça devient perilleux
Le mouvement répété, répétitif
Quasi cyclique de ton bassin
Se repercute sur tes seins
Ca va ça vient j'en suis guedin
Ca va ça vient j'en suis guedin,

Les biatches déconnent se clônent
A base de silicone, maintenant le silicone coule
Et les biatches se clônent !
Tapoén ! répété pas mal de fois
Les biatches déconnent se clônent, à base de silicone ! répété jusqu'à la fin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar 27 Aoû 2013 16:52    Sujet du message: Répondre en citant

Hier j'ai repensé à un groupe québécois dont les paroles joyeusement folles contrastent vraiment bien avec les impeccables mélodies : Les Trois Accords! Ce qui au départ était une bonne grosse blague est tranquillement devenu un des groupes les plus populaires et respectés de la province.

Tiré de leur dernier album (sobrement intitulé J'aime ta grand-mère), Personne préférée :

Citation:
Tout est clair dans ma tête
Pas besoin d'une enquête
Il n'y a plus aucune ambiguïté

Il y eut auparavant des
Luttes pour le premier rang mais
Tout ça est désormais dans le passé

Tu es ma personne préférée de tous les temps
Tu es la plus belle chose que j'ai vue avant

Tu bats les arcs-en-ciel
Les lions et les gazelles
tu dépasses même les personnes gentilles

Tu l'emportes haut la main sur
Le cube rubik et la nature
Tu surclasses même certains membres de ma famille

Tu es ma personne préférée de tous les temps
Tu es la plus belle chose que j'ai vue avant

Tout de suite après ma mère
Mes soeurs et puis mon père
Immédiatement après tous mes amis
Et Takemiya Masaki

Tu es ma personne préférée de tous les temps
Tu es la plus belle chose que j'ai vue avant

Tu es ma personne préférée de tous les temps
Tu es la plus belle chose que j'ai vue avant

Et en vrac :
Dans mon corps
Elle s'appelait Serge
J'aime ta grand-mère
Bamboula


Sinon j'aime beaucoup certaines paroles de Lisa Leblanc, en particulier la superbe Kraft Dinner (les paroles sont dans la vidéo), avec encore Louis-Jean Cormier aux choeurs.
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gazus
SID Errant


Inscrit le: 11 Aoû 2007
Messages: 6589
Localisation: Yvelines

MessagePosté le: Mar 27 Aoû 2013 17:52    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ben ça me rappelle qu'il y a bien des textes de Karkwa que j'aime beaucoup beaucoup.
(là de tête y a l'Épaule froide)
_________________

Le plus dur dans cette rupture, c'était pas tant l'effacer de ma vie, c'était surtout effacer les 4 To de film porno qu'on avait tourné tous les deux. Multicam, 1080p, son 5.1... Y avait plus de place sur le disque dur après la séquence d'intro. Mais une si belle séquence d'intro. J'allais pas effacer ça.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar 27 Aoû 2013 18:09    Sujet du message: Répondre en citant

"ouais mais on comprend pas ce qu'il raconte!"

L'épaule froide

Tout ça me rappelle que ça fait bien trop longtemps que je n'ai pas écouté Les tremblements s'immobilisent Embarassed
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2013 17:42    Sujet du message: Répondre en citant

"My pussy tastes like Pepsi-Cola"
Ca c'est une jolie phrase signée de notre chanteuse préférée à Droom et à moi.

Sinon et n'en déplaise à Fly, les seules paroles qui ont retenu mon attention sont en Anglais.
Il s'agit de Limbs d'Agalloch. Quand je rentrerai à la maison je les chercherais et les publierai. Fly se chargera de la traduction en français, Québec libre oblige
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2013 17:53    Sujet du message: Répondre en citant

Winter a écrit:
Fly se chargera de la traduction en français, Québec libre oblige

C'est surtout mon travail, hein.

Et si vous préférez ne vous poser aucune question, tant mieux pour vous!
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2013 18:07    Sujet du message: Répondre en citant

C'est quoi ton travail ?
Et puis me poser des questions ? C'est pas bon, ça fait mal à la tête.
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2013 18:11    Sujet du message: Répondre en citant

Winter a écrit:
C'est quoi ton travail ?

Ben, traduire en français des textes rédigés en anglais. Forcément ça déteint un peu sur tout le reste.
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> L'Antre du Troll Mélomane [Discussions] Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 2 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2019 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island | Traduction par : phpBB-fr.com | Designed & images by Kooky