Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S'enregistrer - Messages Privés - Connexion
Vos habitudes d'écoute
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> L'Antre du Troll Mélomane [Discussions]
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Comment écoutez-vous votre metal (et autres) ?
En nomade, version branchée smartphone
10%
 10%  [ 2 ]
En nomade, mais lecteur numérique dédié
42%
 42%  [ 8 ]
En nomade, façon à l'ancienne (cassette ou cd)
5%
 5%  [ 1 ]
A la maison, chaîne hi-fi et support physique de rigueur
31%
 31%  [ 6 ]
A la maison, depuis le PC (enceinte)
5%
 5%  [ 1 ]
A la maison, dématérialisation 21e siècle à travers la chaîne ou le home cinéma
0%
 0%  [ 0 ]
A la maison, au casque depuis n'importe quelle source dématérialisée
5%
 5%  [ 1 ]
A la maison, au casque, et toujours avec mes galettes
0%
 0%  [ 0 ]
Je n'écoute pas de musique, et je me suis trompé de forum
0%
 0%  [ 0 ]
Total des votes : 19

Auteur Message
Pietro
Divid Coverdead


Inscrit le: 12 Aoû 2007
Messages: 8139
Localisation: Nissa la Bella

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 14:41    Sujet du message: Répondre en citant

Fly a écrit:
Par contre Popo a parlé de discipline et ça m'a fait un peu tiquer je dois dire; c'est vraiment tout sauf glamour... L'argument de la contrainte, à mon avis, en dit plus sur la personne qui écoute que sur le format qu'elle utilise :)

Et bien Popo aime la contrainte et la discipline, c'est tout...


_________________
UNCHAINED - Infernal Death Machine (le clip !)
UNCHAINED - No Scapegoat to Blame

Boutique UNCHAINED: http://unchainedmetal.bigcartel.com/

SCORNFORGER - Thrash Till You Puke!!!
DIVIDEAD (mon ancien groupe) - Sweet revenge (live)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 15:06    Sujet du message: Répondre en citant

Mais du coup, j'arrive pas à comprendre si tu paies encore des cd que t'encode ensuite, si tu paies directement des albums dématérialisés ou si tu pompes majoritairement.
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
DarkSchneider



Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2431
Localisation: Saint-Michel-sur-orge (91)

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 15:12    Sujet du message: Répondre en citant

Cet argument de la contrainte me semble aussi un peu tiré par les cheveux.

Je précise que j'ai eu le même parcours que Fly.

C'est amusant, car le mec qui m'a fait découvrir le metal était un conservateur...du format K7 ! Il reconnaissait que le CD avait un son meilleur et que c'était plus pratique à lire, mais préférait les K7 car moins cher, plus compacte etc... Mais justement un des trucs qu'à introduit le CD par rapport à la K7 et au vinyle, c'est la facilité de passer d'un morceau à un autre et je me souviens bien qu'à l'époque on considérait tous ça comme une avancée. En cela, le mp3 ne change franchement pas grand chose, hormis désormais la possibilité plus grande de passé rapidement d'un album à un autre : chose que l'on essayait déjà de faire à l'époque du CD avec les platines triple cd et les chargeurs 10 CD des autoradios. L'évolution des supports à toujours tendus vers plus de facilité pratique. Louer donc le CD pour l'éventuel contrainte qu'il impose me parait donc aller à l'encontre même d'un des raisons d'être du CD.

Bien sur, reste la question du livret et du boitier qui peuvent faire du cd de bel objet parfois, et ça ça peut souvent justifier l'achat, c'est certains.

Après, on pourra toujours se demander si quelqu'un qui n'a vécu que l'âge du mp3 résonne autant en terme d'"album" que quelqu'un qui a connu K7 et CD. Mais il est trop tôt pour avoir une réponse pertinente. Rappelons cependant qu'à une époque c'était le 45 tours qui régnait, l'ère du single vite écouté, et ça a duré quasiment pendant tout le règne du vinyle...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Pietro
Divid Coverdead


Inscrit le: 12 Aoû 2007
Messages: 8139
Localisation: Nissa la Bella

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 15:38    Sujet du message: Répondre en citant

DarkSchneider a écrit:
Après, on pourra toujours se demander si quelqu'un qui n'a vécu que l'âge du mp3 résonne autant en terme d'"album" que quelqu'un qui a connu K7 et CD.

J'ai bien peur que non, ayant eu des discussions avec des djeune's qui aimaient certains morceaux, pardon "certaines musiques" Rolling Eyes d'Iron Maiden mais qui ne comprenaient même pas ce que je voulais dire quand je leur demandais quels albums ils préféraient...
_________________
UNCHAINED - Infernal Death Machine (le clip !)
UNCHAINED - No Scapegoat to Blame

Boutique UNCHAINED: http://unchainedmetal.bigcartel.com/

SCORNFORGER - Thrash Till You Puke!!!
DIVIDEAD (mon ancien groupe) - Sweet revenge (live)
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 16:30    Sujet du message: Répondre en citant

Ben je pense très clairement qu'on va raisonner en terme de chanson maintenant. Les prix de ventes des mp3 sont à la chanson de toute manière. Il y a bien le prix à l'album, mais honnêtement, qui va se faire chier à payer 10€ un album quand il aime 3-4 titres dudit album et qu'il est même pas au courant que les autres existent ?

Pour la réflexion sur les vinyles, oui, c'était un format avec beaucoup de singles (singles qui ont d'ailleurs disparus avec l'apparition du cd, je me souviens encore des cassettes et cd 2 titres du début des années 90, ça a complètement paumé par la suite) mais ils vendaient également beaucoup d'albums. Pour ne prendre qu'un exemple parmi les plus évidents, on parle des ventes des albums des Stones ou des Beattles, pas uniquement de leurs singles. Et même pour les singles, écouter un vinyle single ça implique poser son vinyle, l'écouter, retourner pour la face B et l'écouter. On peut effectivement zapper un face, mais on était quand même coincé dans le salon, et pour changer de groupe, fallait changer de vinyle, donc c'est plus engageant comme démarche.
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
DarkSchneider



Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2431
Localisation: Saint-Michel-sur-orge (91)

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 16:47    Sujet du message: Répondre en citant

TheDecline01 a écrit:
(singles qui ont d'ailleurs disparus avec l'apparition du cd, je me souviens encore des cassettes et cd 2 titres du début des années 90, ça a complètement paumé par la suite)


Ca me fait penser aux publicités bien ringardes sur les cassettes deux titres !

Ca n'a jamais vraiment marché, car une k7 ou un CD single ça ne ressemblait vraiment à rien pour le coup.

Je pense aussi que l'on risque d'évoluer de plus en plus vers un abandon du format album tel qu'on le connait. D'un autre côté, je trouve qu'il est tellement rare d'avoir des albums canons du début à la fin : ça rejoins le topic sur la durée idéale, à force de faire dans le remplissage inutile ça justifie de plus en plus l'achat mp3 par mp3. Un bel exemple avec les derniers Megadeth...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 16:53    Sujet du message: Répondre en citant

De toutes façons quand on y pense, l'album a vraiment pris son essor dans les années 1960, et c'est un truc propre surtout aux genres auxquels nous avons tous été biberonnés (rock et metal). Il y a plein de gens qui s'en foutent des albums, et je pense d'ailleurs qu'il serait temps de le faire descendre de son piédestal : l'album n'est peut-être pas le summum de l'expression et de l'expérience musicales. Je crois néanmoins que le concept a encore de beaux jours devant lui.


TheDecline01 a écrit:
Mais du coup, j'arrive pas à comprendre si tu paies encore des cd que t'encode ensuite, si tu paies directement des albums dématérialisés ou si tu pompes majoritairement.

J'ai dû acheter une trentaine de CD à tout casser depuis 2009. Et pour le moment, je ne me vois pas payer pour des mp3 tant que le modèle iTunes sera en vigueur.
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dommedag



Inscrit le: 19 Sep 2012
Messages: 832
Localisation: Clignancourt, 9-3, RPZ kouzin

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 17:10    Sujet du message: Répondre en citant

Pietro a écrit:
DarkSchneider a écrit:
Après, on pourra toujours se demander si quelqu'un qui n'a vécu que l'âge du mp3 résonne autant en terme d'"album" que quelqu'un qui a connu K7 et CD.

J'ai bien peur que non, ayant eu des discussions avec des djeune's qui aimaient certains morceaux, pardon "certaines musiques" Rolling Eyes d'Iron Maiden mais qui ne comprenaient même pas ce que je voulais dire quand je leur demandais quels albums ils préféraient...




Chez moi c'est majoritairement du MP3 écouté à l'ordi (avec enceintes cependant), pompé pour 2 raisons:
1) j'ai pas les moyens d'acheter 10CD par mois.
2) j'achète que des albums que j'ai apprécié, j'en suis pas encore au stade de la "régularisation" de principe.

Mais j'ai quand même une belle petite collection, comprenant aussi des vyniles. Certes, ça prend de la place, mais ce sera toujours plus significatif que les MP3. Avec le CD et le vynile, on a vraiment l'impression de posséder un objet. Enfin, ce serait un long débat que celui de l'objet en art.

J'utilise aussi les MP3 en nomade, en essayant systématiquement d'adapter la durée de l'album à celle du trajet.

Et en général, j'écoute rarement 3-4 titres seulement d'un album, ne serait-ce que parce que l'artiste s'est embêté à monter un tout cohérent. Parfois, c'est pas pour le meilleur (au hasard, le dernier Watain, qui irait mieux par salves, avec son heure entière), mais ça permet au moins d'être désespéré par ses camarades qui "kiffent trop la petite dernière de NRJ parce qu'elle est trop bien". lol
_________________

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Winter
Hibernatus


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 8506
Localisation: Madriz, Spain

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 17:10    Sujet du message: Répondre en citant

Pietro a écrit:
DarkSchneider a écrit:
Après, on pourra toujours se demander si quelqu'un qui n'a vécu que l'âge du mp3 résonne autant en terme d'"album" que quelqu'un qui a connu K7 et CD.

J'ai bien peur que non, ayant eu des discussions avec des djeune's qui aimaient certains morceaux, pardon "certaines musiques" Rolling Eyes d'Iron Maiden mais qui ne comprenaient même pas ce que je voulais dire quand je leur demandais quels albums ils préféraient...



Pas faux ça. J'ai un jeune collègue qui aime Metallica et quand je lui ai demandé quel album il préférait, il m'a regardé bizarrement puis m'a dit : "je ne sais pas, disons que j'aime la vingtaine de chansons les plus connues...".
Il ne m'a pas dit qu'il aimait bien le top 20 de Spotify mais pas loin...
Etrange époque...
_________________
"Il parait qu'ils ont progressé sur scène. C'est vrai ? On m'a dit que depuis quelques temps, en concert, Myrath s'affine." Pingouin
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DarkSchneider



Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2431
Localisation: Saint-Michel-sur-orge (91)

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 17:20    Sujet du message: Répondre en citant

Oui mais non. Ca ne date pas du tout d'hier ça, vous avez une vision biaisée et vous embellissez le passé.

ON est des exceptions ! Moi je suis toujours passé un peu pour un extraterrestre avec mes albums, pas vous ?
A part mes 2 ou 3 potes metalleux de l'époque, je ne connaissais personne qui résonnais autant en terme d'album, et ce bien avant le règne du mp3, "les gens" s'en foutaient déjà => cf le succès des best-of et autres greatest hit.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 17:37    Sujet du message: Répondre en citant

Assez d'accord avec DarkSchneider pour le coup :)

dommedag a écrit:
Certes, ça prend de la place, mais ce sera toujours plus significatif que les MP3. Avec le CD et le vynile, on a vraiment l'impression de posséder un objet.

Sauf qu'encore une fois la musique et l'objet, ce sont deux choses distinctes (même si interreliées). Admettez que vous avez un côté collectionneur, mais arrêtez de penser que l'album en tant qu'objet est une fin en soi. Comme l'a souligné DarkSchneider, l'objet n'est venu se greffer à la musique que récemment, c'est un accessoire. Un accessoire qui peut effectivement s'avérer très important et dont certains artistes tirent pleinement profit pour le mettre au service de leur démarche, mais encore une fois c'est à mon avis une minorité. La plupart s'en branlent.

Et je ne parlerais pas du côté ultra branchouille qu'est en train de prendre le vinyle, parce que ça m'agace profondément.
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dragor
Oldies are goodies


Inscrit le: 18 Juil 2010
Messages: 2236

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 17:39    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'écoute que les refrains perso.
_________________
Draggy style
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sly



Inscrit le: 18 Avr 2012
Messages: 611

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 17:45    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ceux qui parlent de "chansons", c'est tout simplement des gens qui ne sont pas passionnés de musique. Moi avec mes potes, c'est pareil, les mecs me demandent jamais quel est mon album préféré de Queen ou de Jimi Hendrix, mais quelle est ma chanson préférée. C'est pas que les types sont à la ramasse (ils aiment Queen et Hendrix, c'est forcément des gens bons), mais dans la mesure où ils n'ont pas la même conception de la musique, ils n'en ont pas non plus la même appréhension - et donc la même approche. Ce sont des amateurs, qui en écoutent de temps en temps (en bagnole, en soirée, etc.), mais autrement, voilà. Chacun ses centres d'intérêts ; et encore une fois, je pense que ce ne sont pas des passionnés, mais des amateurs de musique ; amateurs non pas au sens péjoratif du terme (synonyme d'ignorance dans le domaine), mais littéral : amateurs de musique = gens qui apprécient la musique. Mais apprécient seulement. De temps à autres. Qui n'en écoutent pas tous les jours.

Je me souviens qu'il y a quelques années, pour l'anniversaire d'un mec, je lui avais offert le premier album des Doors (oui, je sais, j'ai des goûts divins), bah le type a pété un câble quand il a vu que la dernière piste faisait 11 minutes. Parce qu'il a pas l'habitude. Qu'il ne conçoit pas la musique de cette manière.

C'est un peu comme pour le cinéma. Tu as des gens qui vont au cinéma parce qu'ils veulent aller voir un film, et d'autres qui vont voir un film parce qu'il veulent aller au cinéma - et qui, à chaque fois, se retrouvent devant les horaires en se disant "bon les mecs (parce qu'ils n'y vont jamais seuls, dans ce cas là) qu'est-ce qu'on regarde ?".
C'est pas la même approche, parce que c'est pas la même conception. L'un voit un film pour voir le film ; l'autre pour passer du temps. T'as les cinéphiles, et ceux qui aiment bien.
Pareil pour les jeux vidéo, etc.

Pour répondre au sondage, je marche pas mal et me déplace en transports en commun, donc c'est essentiellement iPod + écouteurs intra pour ma part. À la maison, comme j'ai pas trop moyen de faire péter le son, c'est principalement iPod / PC avec casque qui isole les oreilles ; même si je m'autorise parfois à utiliser les enceintes.

Et j'écoute majoritairement mes albums de A à Z, laissant passer même les chansons qui me bottent le moins. Quand je passe à autre chose en plein album, je "régularise mes lectures" quand je ne sais pas trop quoi mettre à la maison avec une playlist (car jamais d'aléatoire chez moi). Oui, c'est très con, mais bon. J'avoue que je suis un peu maniaque sur ce point là, et comme d'autres, j'aime bien réellement connaitre un album, et généralement, le peu que je connais, je les connais BIEN.

Pour terminer, je voudrais juste dire que je comprends totalement barbapopo quand il dit :
Citation:
Car oui : énorme importance du support et de ses couleurs. Tous les albums et toutes les chansons sont associés à des couleurs, chez moi. Les MP3 directement chargés sur mon ordi, ils restent gris comme des fenêtres Windows.

Car c'est pareil chez moi, j'associe - sans vraiment le vouloir - TOUJOURS un album à sa pochette/livret et à ses couleurs.
Par exemple, en ce moment, je m'écoute chaque jour un album de Dream Theater (enfin, c'est ce que je faisais, hier j'en étais à Six Degrees... et j'ai même pas réussi à terminer le premier CD...), bah tu inverses les pochettes d'Images and Words et d'Awake, je te raconte pas comment ça veut plus rien dire chez moi ; et comment c'est plus pareil dans ma tête quand j'écoute.
_________________
Don't cry— With my toes on the edge it's such a lovely view...
Inside— I never loved anything until I loved you
Confide— I'm over the edge, what can I do?


Dernière édition par Sly le Mar 13 Aoû 2013 17:58; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 17:57    Sujet du message: Répondre en citant

Donc on ne peut pas être passionné de musique si on l'aborde autrement que par le sacro-saint album, ? C'est limite tendancieux comme façon de penser, ça.
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Sly



Inscrit le: 18 Avr 2012
Messages: 611

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 18:27    Sujet du message: Répondre en citant

Arf, c'est pas ce que je voulais dire, j'ai dû merder quelque part dans mes phrases avec des mots.
Désolé si c'est ce que tu as interprété.
Là j'ai la flemme de m'expliquer. Simplement, je voudrai quand même que l'on comprenne que non, je ne place pas l'album au-dessus de quoi que ce soit ; ni en dessous, d'ailleurs.

Personnellement, je raisonne en terme d'album parce que j'ai l'habitude de les écouter intégralement, et donc de les considérer comme un tout, l'aboutissement d'une certaine démarche artistique ; une sorte de film où chaque chanson est une scène. Y'a vraiment aucun élitisme de ma part, pour la simple et bonne raison qu'il n'y a pas de bonne méthode à mes yeux pour la bonne raison que chacun fait comme il veut.

Pour reprendre une phrase d'un bouquin écrit par un mec :

"Seraient-ils neuf cent quatre-vingt-quinze millions et moi tout seul, c’est eux qui ont tort, Lola, et c’est moi qui ai raison, parce que je suis le seul à savoir ce que je veux."

Bref, je me situe de manière assez extérieure au débat sur la notion d'album (c'est peut-être pour ça que tu l'as interprété de cette manière d'ailleurs, tu lui as peut-être prêté une signification que je ne lui voulais pas). C'était plus histoire de marquer un clivage entre ceux qui écoutent de la musique à la va-vite de temps en temps, qui en écoutent simplement quand l'occasion s'y prête, et ceux qui font preuve d'un réel investissement personnel en matière de musique - et non d'album, donc, je précise.
Le reste découle d'une simple observation ; les gens que je connais qui sont généralement le plus passionnés de musique (pas qui s'y connaissent davantage, mais qui s'y investissent le plus) parlent d'abord d'album avant de parler de chansons. Je ne dis pas qu'ils ont tort ou raison, simplement que c'est ce qu'ils font.

Et là je me relis et je me dis que je suis toujours pas clair...
_________________
Don't cry— With my toes on the edge it's such a lovely view...
Inside— I never loved anything until I loved you
Confide— I'm over the edge, what can I do?
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fly
Geisharlebois


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 7067
Localisation: Montréal

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 18:47    Sujet du message: Répondre en citant

Je voulais être bien sûr que tu n'étais pas un sale élitiste d'addo nullard nazi :)
_________________
Il n'est point de réel voyage dont la destination ultime ne soit le point de départ.

Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DarkSchneider



Inscrit le: 23 Sep 2007
Messages: 2431
Localisation: Saint-Michel-sur-orge (91)

MessagePosté le: Mar 13 Aoû 2013 19:04    Sujet du message: Répondre en citant

Sly a écrit:

Le reste découle d'une simple observation ; les gens que je connais qui sont généralement le plus passionnés de musique (pas qui s'y connaissent davantage, mais qui s'y investissent le plus) parlent d'abord d'album avant de parler de chansons. Je ne dis pas qu'ils ont tort ou raison, simplement que c'est ce qu'ils font.



Ils raisonnent en terme d'albums parceque c'est ce que les artistes et surtout l'industrie leur ont imposé.

Après je suis d'accord avec tout ce que tu dis (enfin, jusqu'à une certaine mesure, le truc sur les pochettes je n'irais pas jusque là), je raisonne clairement en terme d'album (et j'aime ça). Mais la question portait surtout sur l'impact du mp3 et tous les maux qu'il serait porteur et une vision trop idyllique du "c'était mieux avant". Ma conclusion étant grosso modo que le mp3 est une évolution logique...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Droom
Oslow


Inscrit le: 15 Fév 2012
Messages: 3419

MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2013 0:03    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu en diagonale vos messages et mon intervention sera du même genre. Vous avez dit des choses très vraies, notamment sur les simples amateurs et sur les passionnés. Bien sur qu'on est pas du tout représentatifs, sur ce forum. Et tant mieux. Je me vois mal causer musique avec un amateur lambda. On écoute ni la même chose, ni de la même façon, c'est certain. Bref.

Sinon, le format album pourrait aussi en prendre un coup avec les systèmes favorisant l'autoprod' tels que Bandcamp. Comme les groupes peuvent 1) balancer des singles au compte-gouttes et à leur rythme 2) avoir envie de rester visible sur le net et d'avoir toujours du nouveau à présenter, il serait logique que les petits EP réguliers prennent la place des gros albums espacés.
C'est la philosophie de Neurotech, par exemple.

La remarque en draggy style bute et personne ne le relève ! Blink


Dernière édition par Droom le Mer 14 Aoû 2013 11:13; édité 1 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
barbapopo
Fantomaths


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 5528

MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2013 10:52    Sujet du message: Répondre en citant

Petit plaidoyer pour les albums... et la discipline !



Déjà, je ne vois pas en quoi la question de la contrainte serait un peu "tirée par les cheveux". Au contraire, elle me semble au cœur du sujet !

Mes écoutes et mes lectures m'ont appris qu'il y a des plaisirs immédiats, des choses qu'on aime dès le premier instant. Et d'autres plaisirs plus souterrains, des trésors qui ne semblaient pas évidents a priori.

Je suis peut-être une exception (j'en doute), mais personnellement, c'est dans cette deuxième catégorie que se rangent toutes les choses qui m'ont le plus remué à ce jour. Des choses qui, à première vue, ne m'ont pas vraiment plu (voire m'ont carrément fait chier) - mais que je considère à présent comme le pinacle absolu.



Donc oui, je parle de discipline parce que, en partant de ce constat, je ne vois pas trop comment faire autrement. Vous vous rendez compte ? J'aurais pu passer à côté des meilleures choses de ma vie si je n'avais pas persévéré ! Si j'avais zappé trop vite, si j'avais sans cesse cédé à la tentation de lire ou d'écouter autre chose... (Et malgré cela, ça m'est arrivé plus qu'à mon tour).

Du coup, j'ai développé... non pas des règles ; pas à ce point-là... mais disons des exigences avec moi-même : j'essaye au maximum de m'imprégner de l'"objet artistique", d'y consacrer du temps, de n'abandonner qu'après un vrai gros ras-le-bol.



Pour un livre (disons, pour un roman) la voie n'est pas difficile à suivre : si on tient le cap, on va y passer minimum trois heures ou quatre. (Perso, j'ai au moins besoin de ce temps pour entrer dans le sujet, pour me mettre à la bonne température.)

Pour la musique - et c'est là que je vais recoller au topic - vous imaginez la détresse : je ne vais pas me passer en boucle une ou deux chansons de 4 minutes ! Je deviendrais fou avant de savoir si j'apprécie ou pas l'artiste ! Une playlist aléatoire ? Ce serait déjà mieux... mais comment la choisir ? Un best-of ? Je n'ai rien contre.

Mais au final, c'est malgré tout le format d'un album qui, pour moi, offre le meilleur compromis pour avoir ce "temps d'imprégnation", cette possibilité d'intégrer un univers musical sans que la répétition vire au matraquage.

Et c'est ce qui, en durée, se rapproche le plus de mes séances de lecture. (Détail non négligeable).




J'ajouterais même : "Un album, c'est bien ; deux albums, c'est trop."
Quand quelqu'un veut me faire découvrir un groupe, je lui dis toujours : "Surtout : qu'un seul CD !"

VQ Attack :
Un jour, une collègue voulait me faire découvrir le groupe Venus. Elle m'a ramené trois albums. Résultat : je les ai tous écoutés... et ne suis revenu sur aucun (je ne pouvais pas tout ingurgiter ; il fallait faire un choix ; et "Pourquoi persévérer sur untel plutôt qu'un autre ?" etc.).

Même phénomène pour quelqu'un qui m'a dit s'être téléchargé l'intégrale de King Crimson sous forme d'un bon vieux fichier rar., ou pour joe le hareng, à qui j'avais fait le connerie de prêter ensemble Far Beyond Driven, Infinity et Aenima. (Et plus généralement, quelle proportion des choses téléchargées sur un Kindle sont vraiment lues ?)


Après, loin de moi l'idée que les adeptes du MP3 soient d'odieux zappeurs superficiels. Je conçois bien qu'on puisse écouter les mêmes albums en dématérialisés, avec la même attention, etc.

C'est juste que moi, je n'y arrive pas.

Je n'aime pas que la musique soit une appli parmi d'autres que j'ouvre sur mon Bureau. Au contraire, le fait de mettre un CD dans sa chaîne, comme celui d'ouvrir un bouquin, est un moment où on ne fait que cela. Ca "coupe". Je sors du mode multi-tâches pour me consacrer, même quelques secondes, uniquement à quelque chose que je veux continuer de considérer comme important.
C'est apaisant, non ?


Voilà. J'avais encore d'autres choses à dire, mais j'ai été long, donc je m'arrête là !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
TheDecline01
Sombre W.C.


Inscrit le: 10 Aoû 2007
Messages: 9133
Localisation: Unda da showa

MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2013 11:01    Sujet du message: Répondre en citant

Quitte à diverger, autant continuer, je voulais rebondir sur cette notion

Dommedag a écrit:
Chez moi c'est majoritairement du MP3 écouté à l'ordi (avec enceintes cependant), pompé pour 2 raisons:
1) j'ai pas les moyens d'acheter 10CD par mois.
2) j'achète que des albums que j'ai apprécié, j'en suis pas encore au stade de la "régularisation" de principe.


Surtout le 1). Je n'ai pas les moyens d'acheter 10 cds, soit. Mais doit-on écouter 10 nouveaux albums par mois ? 1 c'est déjà bien je trouve. 2-3 quand on a du temps. Mais 10 c'est virer dans la musicophagie je trouve. Mais c'est bien représentatif de l'évolution générale des habitudes de consommation. On l'a dit et rabâché, mais ça me semble évident à ce type de remarque, donc je voulais le souligner, on n'a pas à écouter 10 albums par mois, c'est trop (ou alors mon cerveau est plus lent que ce que je pensais). On a accès à trop de choses surtout ce qui fait qu'on a totalement perdu cette notion de rareté, enfin de non-surabondance, de la culture. Et du coup on va à droite à gauche sans jamais vraiment s'arrêter.

Pour ce qui est des albums, j'avoue que même si le format album est récent, pourquoi se dire que c'est un choix imposé par les maisons de disque ? On a eu accès à un format qui permettait de faire des albums et les artistes ont trouvé ça une bonne idée non ? Un album permet de graver dans le marbre un instant T de la musique du groupe, qui évoluera immanquablement (sauf ACDC) tant en terme musical que sonore. Les chansons ne sont pas forcément toutes cohérentes entre elles d'où la possibilité d'en sortir et d'écouter en single, mais ce n'est pas toujours le cas.
Bref, je veux bien accepter l'idée qu'un album n'est pas toujours indispensable, que ce format s'est imposé dans la tête de tout le monde et qu'on finit par l'appliquer sans trop y penser, mais ce n'est pas non plus un format imposé pour des raisons purement pratique de vente. Je ne sais pas si peux dire la majorité, mais en tout cas une partie non négligeable des albums qui sortent sont réellement des albums, pas un recueil de chansons sans lien.
Et savoir si l'écoute amatrice et l'écoute passionnée passe nécessairement par l'album, j'aurais tendance à dire oui, puisque l'écoute passionnée signifie plus d'investissement, donc chercher à écouter ce que l'artiste a voulu proposer, et pas uniquement écouter pour se faire plaisir des chansons de-ci de là. Après, si l'artiste ne sort que des chansons individuelles ou des EP, là il s'agit de sa démarche, donc effectivement le concept d'album n'a alors pas de sens même pour un passionné. Mais il me semble que c'est rare encore.
_________________
Bonjour, je m'appelle dick et j'en ai vraiment une petite.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le Forum des Éternels Index du Forum -> L'Antre du Troll Mélomane [Discussions] Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2017 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island | Traduction par : phpBB-fr.com | Designed & images by Kooky